Résumé de : VENASQUE- le Mont Serein

11 Novembre- 11 personnes et moins de 11 degrés. Parking à la maison de retraite de Quinsan à Venasque où une petite pluie nous attend. Les capes, sur sacs sortent car "la pluie du matin, n'arrête pas le pèlerin". Par la petite route passage à Maroane et descente sur le hameau de Quinsan. Par le GR 91, remontée sur le hameau de la Nauque. A l'horizon un coin de ciel bleu arrive et le vent commence à se faire sentir. Nous découvrons le Ventoux enneigé sous son capuchon de nuages, le village de Blauvac et Venasque dans le fond. Débouchons sur la piste de la Lauze où une borie fait face à une grande propriété entourée de murs en pierre sèche. Poursuite en montant jusqu'à Ribastié ( du provençal ribas qui signifie "côteau escarpé"), la vue est dégagée nous quittons la piste pour prendre sur la gauche un sentier en balcon qui grimpe puis descend en sous-bois vers la Combe de la Fontaine du Rupt(du latin ruptus-source du rocher éboulé). Passage vers la Genestière (endroit où il y a des genestas ou ginestas"genêts d'Espagne) puis montée progressive jusqu'à la Haute Pouraque. Le vent se renforce et recherche d'un coin abrité. Des chasseurs nous proposent leur petit cabanon et sans façon nous acceptons. Quel bonheur, des tables et bancs, un poêle allumé et une douce chaleur nous accueille et nous nous installons pour le repas. Quelques chasseurs nous rejoignent et mangent eux aussi sur une autre table. Il faut dire que l'aménagement du lieu est idéal aujourd'hui et nous apprécions ce moment. Après les douceurs partagées nous remercions chaleureusement ces personnes et leur souhaitons une bonne continuation. Empruntons un moment la Piste du Mur de la Peste où quelques pierres subsitent. Prenons à gauche un sentier qui va descendre par endroits assez rapidement en surplombant la Combe du Capellan ( signification incertaine, il y aurait eu un ermite dans les baumes). Sur notre gauche le Mont Serein s'étire (mont en forme de serre ou colline allongée), la vue est par endroits superbe sur la vallée mais impossible de rester au petit belvédère tant le vent est fort. Dans le fond du vallon nous arrivons à l'Agas ( autre nom de l'érable de Mont pellier) et rejoignons le hameau de Camp Long (champ Long). Passage à côté d'une maison entièrement restaurée qui autrefois était un ancien relais de poste. Poursuite dans un sentier en sous-bois et bifurquons sur la petite route qui nous ramène vers la maison de retraite et le parking. Une journée bien contrastée en changement de température mais très vivifiante.

Randonnée de 13.5 km- 5 h 20- 550 m

Album photos