Résumé de : BONNIEUX -La Tour Philippe

Rendez-vous à Bonnieux pour la dizaine de marcheurs, sous un ciel nuageux mais sans vent avec quelques éclaircies ensoleillées dans la journée donc un petit avant goût de printemps. Parking au chemin des Croix à la sortie du village, nous partons sur la petite route par le PR balisé en jaune et montons en direction de Capelongue dont les batiments sont aménagés en restaurant- ferme et expostion de peinture sur les murs extérieurs. Traversée de la D 232 pour suivre un sentier bordé de propriétés en direction des Cabanes, traversons la D 36 direction la Garenne, vers la Teyssière une borie puis cheminons sur un chemin pour faire un petit aller-retour et voir une borie aménagée en habitation et son puits. Montée en bordure d'un champ d'oliviers et sur un replat admirons la vue le panorama qui s'étend du Ventoux à la Montagne de Lure. Empruntons un petit sentier qui suit la ligne de crête et passe au-dessus des domaines du Gest, du Val du Loup, et le toit d'une maison troglodytique. Vue splendide sur le lointain la Ste Victoire et la Tour Philippe pour arriver sur le plateau de Bertet. Une grande piste bordée de buissons taillés traverse la propriété des Crests en face se profile le domaine de la Chambarelle mais il est l'heure de s'arrêter pour la pause de midi. Aprés les délices, repartons en direction de la grande et belle bastide de la Chambarelle, immense propriété avec vue imprenable. Nous la contournons pour monter dans le petit bois qui mène à l'ancien hameau de Pantayon. Une halte pour apprécier les grands travaux de rénovation qui ont été fait depuis notre dernier passage (reconnaissance en janvier 2014 avec Maïté et Jacques). Poursuite jusqu'à la propriété privée de la Tour Philippe. Ce monument, qui se dresse sur la route de la Forêt des Cèdres." Le rêve d'un artiste original". Si l’on remonte au XIXe siècle en 1885, Philippe Audibert, un génie artistique bonnieulais, eu l’envie de construire une tour dans le but de réaliser un rêve enfoui : avoir un panorama magnifique avec une vue imprenable sur la mer. Bien qu’il soit impossible de pénétrer dans la tour à cinq étages, l’on apprécie le talent de génie d’Audibert et l’histoire de la Tour.  Un rêve inachevé. L’argent et le temps manquent. Son ouvrage ne sera malheureusement jamais achevé puisque Philippe Audibert est happé par la mort. Son héritier ne terminera pas cette merveille de Bonnieux. Cette tour mesure une trentaine de mètres. Près de la tour se trouve un petit sentier sur un ancien tracé cavalier( balisage orange) qui grimpe fort et débouche sur une piste passant devant quelques propriétés, puis plus loin un autre petit sentier qui lui descent très rapidement jusqu'à l'enclos des bories ou village Gaulois.  Plusieurs constructions en pierre sèche bordent le sentier, certaines visibles par le muret surmonté d'un grillage, d'autres accessibles en passant un petit muret. Puis nous rejoignons la route en bas du village, puis à droite prenons les escaliers qui montent et traversent le village pour contempler les aménagements différents des places et des maisons pour  parvenir sur le haut du village à la table d'orientation. Panorama sur les villages de Lacoste, Goult, la plaine du Calavon et les toits du village en contre-bas. Allez ! encore un dernier effort pour monter les 80 marches qui mènent à l'église St Gervais et St Protais érigée au cours du XII è siècle. Elle culmine à 429 mètres. Maintenant la descente pour rejoindre le parking. Encore une belle et bonne journée, toute en douceur et convivialité partagées. A bientôt pour de nouvelles aventures.

Randonnée :12.3 km - 5 h - 400 m

 

 

Album photos