Résumé de : ST SATURNIN les APT -circuit des aiguiers

Depuis hier c'est le printemps, hélàs ! le vent est là pour un dernier sursaut de l'hiver sur la vallée du Rhône, beaucoup moins fort sur les Monts de Vaucluse. C'est à St Saturnin les Apt que la randonnée est prévue ce matin pour le groupe des 9 personnes. Bien emmitouflés du parking des Longuets à 5 km de St Saturnin, nous allons suivre le balisage vert du circuit des aiguiers. Descente pour traverser la Combe des Romanes et remontée vers les Gavaniols. Nous montons vers le hameau des Romanes que nous évitons et suivons la piste vers la gauche où un petit cabanon servant pour les chasseurs est le bienvenu pour une petite pause. En revenant sur la piste à droite un panneau nous indique les aiguiers Bessons ( jumeaux en provençal). Dans l'aiguier découvert un crapaud semble immobile, mais non, un bâton le fera bouger. Ouf! il est juste un peu engourdi par le froid. Bien entendu, ces dames brodent la légende du crapud qui se transforme en prince!!!!!.Allons, il faut poursuivre, une borie en contre bas que l'on ne connaissait pas, c'est l'occasion d'aller la voir. En poursuivant sur la piste, une construction en cours nous intrigue toujours ? Les travaux ne semblent pas avoir été bien avancés depuis notre dernière visite en 2014. Arrivée à l'aiguier de Barralié. En chemin, nous verrons encore quelques bories, dont certaines commencnt à s'écrouler, puis c'est la belle borie de la Cassette. Le chemin continue vers le petit aiguier de Gayeoux non couvert et sa dalle. De l'autre côté du chemin c'est le grand aiguier de Gayeoux couvert d'une borie sur une grande plate forme rocheuse et ses rigoles de récupération d'eau. L'endroit abrité du petit mistralet soufflant dans les pins, est l'endroit idéal pour la pause de midi. Au soleil, les estomacs se remplissent et terminent ce moment convivial par les douceurs diverses. Que ce moment est agréable n'est ce pas ? Reprenons le chemin et faisons un petit aller-retour pour voir une belle borie avec des pierres spéciales sur le toit ainsi que la grande table en pierre et ses bancs de bois, impossible de la soulever. Descente par le GR 9 pour continuer ensuite sur la piste de Travignon. Le hameau de Travignon (en 1914 plus de 30 habitants)dont aujourdh'hui il ne reste plus des ruines ainsi que l'ancien four banal. Nous descendons dans le bois pour déboucher sur une grande piste. Face à nous, le Grand Luberon, la plaine d'Apt et sur la gauche la Montagne au-dessus de Rustrel. Le balisage vire à droite pour remonter le bois de la Boucane. Toujours en montant, une première borie et la suivante autrefois habitée, à l'intérieur une table et avec la louche Nicole veut faire goûter son breuvage à Raymond. Poursuivons le chemin qui rejoint une piste. Une brouette garée sur le côté convient parfaitement à Nadine qui attend son chauffeur. Les rires fusent bien entendu.  Après une descente puis une montée, le sentier rejoint le chemin de Caulet  et sur la droite un aiguier-citerne couvert, aiguier souterrain entièrement creusé dans la roche et ses gamattes (auges en pierre) c'est un endroit privé. Enfin la descente s'amorce réellement et rencontrons successivement un petit aiguier, puis une borie. Une indication sur la gauche indique les aiguiers Grognards. Descente vers ceux-ci, pour déboucher dans l' ancienne carrière de pierre de taille et les 3 aiguiers dont un partiellement couvert avec sa dalle de récupération d'eau et ses rigoles. Nous revenons sur nos pas pour remonter le sentier qui longe une imposante clôture qui mène à la piste des Romanes pour la dernière montée jusqu'au parking. Ce circuit permet de découvrir un échantillon de différents aiguiers qui sont des réservoirs creusés dans la roche pour recueillir l'eau de pluie et a enchanté et émerveillé le groupe pour la découverte de ces vestiges.

Randonnée 15 km - 5 H - 470 m

Album photos