Résumé de : RUSTREL La Grande Montagne

L'été indien se prolonge pour le groupe de 11personnes, présent à Rustrel. Du parking de la place des Fêtes, nous sommes prêt(e)s à gravir la Grande Montagne. Le château de Rustrel nous domine avec ses quatre tours. Une partie de l'édifice abrite la mairie et l'autre partie sert de gîte où nous avons eu l'occasion d'y séjourner en 1997. Le gîte est aménagé dans le château du 17ème siècle récemment restauré situé au coeur même du village à la porte du Colorado Provençal. Sur une petite distance nous suivons les GR6 et GR 97 et au carrefour au Gibas nous prenons le chemin balisé en jaune qui va monter pendant plus de 2 heures. On s'élève souvent à l'abri des arbres où l'ombre nous permet de supporter le soleil encore bien chaud en cette saison. Quelques arrêts pour regarder le bassin d'Apt, le Luberon et dans le lointain St Saturnin les Apt. Vers 12 h30, les estomacs crient famine et c'est au bord du chemin dans une clairière que le pique-nique se fera. Le festival de douceurs avalé, certaines personnes vont même siester avant de poursuivre notre progression. Après le bois de chênes c'est une remarquable hêtraie qui nous offre son ombre bienvenue sur nos corps transpirants. Des champs de lavande englobent les ruines du Blaise. Encore une petite montée et débouchons sur la route qui mène au hameau des Quintins. Une ferme avec plusieurs lamas curieux que l'on contourne et nous loupons le petit sentier et c'est avant la montée que nous rebroussons chemin et empruntons le fameux sentier pas très visible ce balisage sur une pierre. Poursuite sur un replat et descente dans le Vallon de Touras. Au carrefour de la Grande Combe en direction les Charbonniers par l'ancien chemin charretier jusqu'au croisement suivant pour finir la descente à flanc de montagne dans la Grande Combe. De magnifiques blocs rocheux sous surplombent, la Baume de Guérin, le Rocher de l'Aiguille et au fond de la combe arrivons sur la petite route qui dessert le laboratoire souterrain de bas bruit (LSBB). Après 25 ans de service opérationnel, le poste de conduite de tir n°1 du système d'arme sol balistique stratégique de la force de dissuasion nucléaire française situé à Rustrel est converti en laboratoire scientifique pluridisciplinaire. Le laboratoire de Rustrel représente 4 km de tunnels et 53 ha en surface. Le CNRS bénéficiant d'un bail emphytéotique ( bail immobilier de très longue durée, le plus souvent 99 ans pour son occupation). C'est un patrimoine national exceptionnel du XX e siècle. La construction et la réalisation de tout le complexe militaire fut à l'époque le plus grand chantier d'Europe. La partie emblématique reste incontestablement la capsule blindée de 1 250 m3 où siégeaient deux officiers de tir en attente d'un éventuel ordre de tir de la part du Président de la République. Nous suivons le balisage en passant devant la piscine municipale, ouverte seulement juillet et août, et arrivons sur la rue principale, la fontaine et le parking juste à côté. Une chaude journée très conviviale avec un pic à 1085 m où l'air était respirable et apprécié. Merci à toutes et à tous pour votre bonne humeur et à bientôt sur les sentiers.

Randonnée:15 km - 711m - 5 h 30

 

Album photos