Résumé de : VIENS les chapelles

Le mistral souffle fort dans les Bouches du Rhône, ce qui n'est pas le cas à Viens dans le Vaucluse pour les 11 marcheurs du jour. Le parking habituel étant pris par le marché hebdomadaire, c'est en haut du village médiéval que nous garons les véhicules. Descente vers le centre, passage au lavoir puis à la fontaine et c'est par la route pricipale que l'on descend vers l'église St Hilaire (XII e siècle ) et tournons à gauche à l'angle du cimetière pour rejoindre la route qui passe devant la chapelle St Ferréol. Sa fondation remonte au moins au XVIIe siècle, peut-être en remplacement d'un premier édifice contruit près de la rivière Calavon et emporté par les crues. En 1992, la mairie mit en oeuvre un programme de reconstruction et lorsque la rénovation fut terminée en 1997, elle a pour vocation d'y organiser des manifestations culturelles, avec le soutien de Christine Ruiz-Picasso, épouse du premier fils du peintre Picasso. Quant à Ferréol, le saint, il était originaire d'Auvergne et vécut au IIIe siècle. Devenu légionnaire romain puis tribun militaire, ce fervent chrétien fut victime des persécutions. Emprisonné à Vienne (Isère) pour avoir refusé d'arrêter des chrétiens, il s'enfuit de l'autre côté du Rhône où il fut poursuivi et décapité. Chaque année en septembre, une messe est célébrée à la chapelle en mémoire de St Ferréol, patron de Viens. Poursuite sur la route puis prenons la piste caillouteuse qui s'élève et surplombe les veines de terre ocre et bleu-turquoise. Le village de Viens nous domine et nous progressons à travers bois jusqu'au panneau Piémayon. Arrivée à la route D33 au Col des Quatre Chemins, nous empruntons la belle piste qui monte et descend et arrivons vers "la dalle à empreintes". En 2011, un panneau annonçait des empreintes de dinosaures, aujourd'hui, il est remplacé par un nouveau panneau et malheureusement, beaucoup d'empreintes ont été saccagées ! Il est bientôt 13 heures et la faim se fait sentir, mais Raymond a choisit une vue panoramique un peu plus bas et c'est avec plaisir que l'on se pose enfin! En effet panorama sur la Grande Montagne qui domine Rustrel et le village de Gignac en contre-bas. Les friandises fusent avant de repartir. Poursuite sur la piste, puis une petite route jusqu'au hameau de St Amas. Puis c'est la montée jusqu'au hameau de St Laurent, dont nous ne verrons pas la chapelle, celle-ci est maintenant privée et habitée. Traversée de St Laurent et quittons la route pour une piste qui nous ramène à Viens. Le soleil éclaire le village, petit aller-retour au belvédère pour la photo souvenir, et déambulation dans les ruelles de Viens. Admirons les façades des demeures des XIII et XVI eme siècles. Une série de portes aux linteaux finement décorés, également des portes médiévales à arc en accolade ou surbaissées qui n'attendent que les visteurs, des fenêtres à meneaux et à croisillons et surtout ces maisons en hauteur, ou à terre et encore à cour. Viens mérite le temps d'une visite. Nous rejoignons les voitures et toutes et tous ont apprécié cette journée sans vent. A bientôt sur les chemins pour de nouvelles randonnées.

Randonnée : 15 km -  5  h 20 - 440 m
 

Album photos