Résumé de : SAIGNON -Le Mourre Nègre

Ce dimanche printanier a fait sortir le groupe de 7 randonneurs, prêts à en découdre avec le Mourre Nègre. Au parking des Fondons et par la petite route atteignons le sentier qui monte le vallon de la Femme Morte. Les hépatiques bleues sortent de leur hivernage et en montant la vue se dégage sur le Mont Ventoux avec ses combes encore enneigées. Premier replat à la citerne de l'Amourralhadou, les petits ibéris blancs sortent frileusement et nous laisserons la piste pour prendre  le GR 92 qui passe au Jas de Bremond. Cet abri vandalisé, hélas, sert au berger qui mène le troupeau de moutons sur les versants du Mourre Nègre. Quittons le GR et poursuivons par le sentier où des héllébores fétides fleurissent dans ce sous-bois ravagé par les intempéries, en effet beaucoup de pins déracinés jonchent le sol et nous obligent parfois à les contourner. Les antennes du sommet se rapprochent et nous arrivons au sommet du Mourre Nègre. L'air est vif mais nous sommes contents d'avoir terminé la montée. Il est bientôt l'heure du pique-nique et Raymond nous cherche un endroit abrité avec pelouse s'il vous plaît. Une bonne heure de repos, petite sieste pour certains et après les douceurs, navettes, gâteau au chocolat et amandes, croquants à la noix de coco, nous sommes prêts pour le retour. Montée aux antennes et au panneau sous celles-ci, petite pose photo souvenir, prise par une  des personnes qui déjeunent là. Poursuite sur la crête où le panorama s'étend d'un côté sur la Ste Victoire, la chaîne des Côtes au dessus de la Roque d'Anthéron, et même un parapentiste et de l'autre côté, les villages de St Martin de Castillon, Viens, St Saturnin d'Apt et bien sur le Ventoux. A la Baisse de Cabrières le sentier à gauche nous annonce la descente des Trois Eves et ça descend bien. Sur le bord du sentier des potentilles printanière (jaune) se chauffent au soleil. Arrivons à Auribeau et décision d'aller chercher le véhicule d'Emile qui a quelques difficultés. Martine reste avec lui pendant que le reste du groupe sans passer par la chapelle St Pierre initialemnt prévue, rejoint le parking et ramène la voiture du couple manquant.

Une très belle journée, un nouveau randonneur, Claude a  photographié presque tout ce qu'il voyait, vive le numérique !!!Merci au groupe sympatique et à bientôt pour une nouvelle rando.

Album photos