Résumé de : Les Calanques- Belvédère de Titou-Ninou

Départ de Callelongue pour 9 .randonneurs en ce vendredi 8 mai. Callelongue signifie petite crique étroite et longue "calo longo" en provençal. Passons la barrière par le GR 98 et tournons à droite pour suivre le balisage vert. Devant nous se dresse le Rocher des Goudes et le Roc St Michel. La montée commence tout de suite et nous jetons un regard en bas sur la calanque, l'île Maïre et les Goudes. Montée à la première grotte en dehors du sentier à l'aide des mains et aussi de deux cordes  déjà installées. C'est la grotte dite de l'Ermite, qui aurait était habitée..Ensuite c'est la descente toujours à l'aide des cordes et reprenons l'ascension pour les autres grottes, St Michel d'Eau Douce et celle de l'Ours. Petite descente et sur un replat panorama sur les îles de Riou, Plane et Jaïre. La brume arrive ainsi que le vent, mais  nous allons remonter jusqu'au sommet de Marseilleveyre (432m).Très beau panorama sur Marseille et nous cherchons un endroit abrité pour la pause déjeuner. Le temps s"est nettement rafraïchit aussi nous ne nous attarderons pas longtemps. Les chocolats et cookies avalés, nous repartons pour une descente en direction de Marseille, mais bifurcation bien avant pour remonter vers le Col de la Selle. Passage en crête, grimpette en s'aidant des mains et arrivons à un grand caïrn sur le plateau de l'Homme Mort. Poursuite sur des lapiaz et on amorce la descente sur le haut de Malvallon. Toujours en descendant, une sente sur la gauche nous amène au belvédère naturel de Titou-Ninou. On raconte qu'aux alentours de 1938, les familles Roux et Chape, amoureux de ce lieu, venaient souvent y passer quelques heures en compagnie de leur fils et fille Titou et Ninou, pour admirer, rêver et goûter au plaisir inouï de ce petit écrin. Depuis ce belvédère porte ce curieux nom. Il surplombe la calanque de l'Escu à plus de 300 mètres d'altitude. Dommage, pour nous aujourd'hui, la brume épaisse nous empèche de voir les îles et le panorama grandiose. Contournons le belvédère pour retrouver le sentier qui descend dans un très beau vallon, roche calcaire de différentes formes au milieu de la végétation. Beaucoup de fleurs encore pour ravir nos yeux et nous atteignons le vallon du Grand Malvallon. Petite pente douce jusqu'au Plan des Cailles qui malheureusement a été ravagé par un incendie. Débouchons sur la calanque de Marseilleveyre, quelques courageux font trempette, puis la calanque de la Mounine sur le sentier très fréquenté, les pierres en sont toutes luisantes. Notre regard toujours attiré par la vue sur la mer, les bateaux et nous arrivons vers la calanque de Callelongue, où les files de voitures sont garées de partout. Le temps s'est amélioré dans l'aprés-midi et la terrasse du café est bondée. Quelques étirements pour soulager nos membres avant de partir; Renée et Raymond ont apprécié et remercient ce groupe amical et sportif (tout le monde était prévenu des difficultés) et c'est avec plaisir que nous organiserons une autre randonnée dans le même style.

Randonnée de 11 km, 900 m environ de dénivelé et 6 h 30 de marche                                Bravo tout le monde .

 

.

Album photos