Résumé de : Séjour à la Réunion

Un petit résumé de notre séjour de 15 jours à la Réunion .Certains le savent sûrement mais là-bas, c'est l'hiver austral et les températures varient de 3°C à 27°C degrés suivant où l'on se trouve dans l'île .Le temps devait être plutôt sec mais Dame nature a fait des siennes et la pluie nous a parfois obligé à renoncer en cours de rando, néanmoins, nous descendions pour retrouver le soleil et la chaleur. Randonnée -1- au-dessus de l'Entre-Deux, au bord de la rivière le Bras de la Plaine. Joli petit parcours à travers bois, rivière et cascade. Randonnée -2- toujours à l'Entre-Deux pour le circuit du Dimitile par le sentier de la  Grande Jument. Le temps est un peu couvert mais notre progression se fait au milieu d'une végétation luxuriante et variée. Beaucoup de toiles d'araignées sont accrochées en bordure du sentier et nous aurons même la chance de voir planer un "papangue" rapace endémique de la Réunion .Plusieurs points de vues sur les plateaux qui s'assombrissent rapidement. Le ciel se charge de gros nuages et décidons de rebrousser chemin avant la pluie. Peine perdue, elle nous rattrape et le sentier devient ruisseau, la descente très glissante, Raymond chûtera deux fois sans gravité heureusement mais sa cape et son short auront besoin de deux gros lavages pour faire disparaître la terre qui s'est incrustée dans ses vêtements. -Rando -3- Aujourd'hui, le soleil brille et nous partons au-dessus de St Louis pour les Makes, afin de voir quelques itinéraires à faire. Un joli coin aménagé en aire de pique-nique et qui s'appelle le Bon Accueil, nous tend les bras pour la pause déjeuner. C'est l'hiver et les platanes ont perdu leur feuillage mais quelques fleurs résistent, il faut dire que l'on est sous les tropiques, chaleur est humidité permettent aux plantes une floraison plus longue. Nous reprenons la route qui monte à "la Fenêtre" au-dessus de la forêt des Makes Une forêt de crytoméria du Japon( sapin pour les Réunionnais,ils ressemblent un peu à nos cyprès) où un belvédère nous offre une vue panoramique sur le cirque de Cilaos et les petits îlets qui l'entourent. La brume monte et nous descendons sur St Pierre pour retrouver le bord de mer. Les rouleaux de l'océan se brisent sur la barrière de corail et peu de baigneurs sur la plage. Sortie - 4 - Un peu de tourisme, pour faire redécouvrir l'île à Raymond car le temps n'est pas fameux aujourd'hui. Direction St Benoît, en passant par St Joseph, Le Baril, St Philippe et nous nous arrêtons à l'Anse des Cascades"pour manger sous un kiosque. Le lieu est en plein travaux d'aménagement mais les cascades sont toujours là ainsi que les palmiers. Poursuite jusqu'à Ste Rose en passant par les nombreuses coulées de lave du volcan et nous faisons halte à l'église de Notre Dame des Laves. Plus loin le pont suspendu au-dessus de la rivière de l'Est, photos d'un oratoire dédié à St Expédit et toujours et encore  des kiosques pour les déjeuners dominicaux des Réunionnais et appréciés des touristes. Poursuivons sur Ste Anne où la façade de l'église a été entièrement repeinte, mais l'intérieur a été lui aussi modifié et je n'ai pas retrouvé les belles peintures d'autrefois. A St Benoît nous prenons la route de montagne de la Plaine des Palmistes et faisons un détour pour Grand Etang. Ici, aussi un départ de rando, mais l'heure tourne et nous continuons pour aller voir la cascade Biberon, le site est fermé depuis plus d'un an à cause d'éboulements sur le sentier. Nous faisons un arrêt sur la commune de la Plaine des Palmistes pour une petite visite. Après les  courses du vendredi et préparatifs pour le samedi, jour des festivités de l'anniversaire de William et de son bac. Le lendemain plage à St Pierre, beaucoup de vent mais nous, nous retrouvons tous pour le pique-nique avec les fils et petits-fils de Renée. Rando-5- Soleil radieux ce matin, direction la Plaine des Caffres et Bois Court pour le circuit de Grand Bassin. Une très grande aire de pique-nique et un belvédère sur Grand Bassin qui nous attend 700m plus bas. L'horloge hydraulique a disparue, peut-être, est-elle en réparation?, cette horloge à eau est la deuxième dans le monde. Les cables d'un monte-charge pour ravitailler l'îlet en bas, qui nous surplombera un peu plus tard. Par un sentier herbeux la descente s'amorce et rapidement les escaliers font leur apparition. En descendant un petit Tek-Tek nous précède à quelques mètres, puis la vue sur l'océan au loin, les remparts imposants qui entouren ce petit cirque et dans ce village d'une vingtaine de familles, on comptait autrefois, 250 familles qui cultivaient le café. Passage devant les gîtes et le restaurant puis nous allons vers le bord de l'eau mais nous ne le franchissons pas, car les pierres sont glissantes et le courant assez important. Nous restons sur la berge et prenons un bain de pieds vivifiant avant le repas. Le soleil tourne vite à cause des remparts et nous reprenons la montée jusqu'au belvédère. Dur, dur, car il fait chaud. Rando -6- Piton de l'Eau. Sur la route du volcan bifurquons à Bourg Murat et montons jusqu'au belvédère du Nez de Boeuf. Point de vue sur la rivière des Remparts qui est encore dans l'ombre. Quittons la route pour la route forestière qui mène vers le Piton Textor et le Piton de l'Eau. Marchons sur 5 km de route forestière, plus 4 km de l'endroit indiqué par le guide. Mais nous sommes récompensés par la vue, soit sur la Plaine des Palmistes, l'océan, la mer de nuages, le Piton des Neiges et les prés avec les vaches. Arrivée au lac, quelle  splendeur, tous ces arums qui l'entourent, le reflet du ciel bleu dans l'eau, on se croirait au paradi et nous ferons la pause ici, au calme et dans la verdure. Retour par le même chemin et décidons de dire bonjour au volcan. La Traversée de la Plaine des Sables est très chaotique et nous roulons au pas entre les ornières et les tranchées pour l'évacuation de l'eau. Au Pas de Bellecombe à 2354 m où souffle un vent frais sur le volcan, photos puis nous rentrons. Rando -7 - le Tévelave. Départ pour les Avirons et montée jusqu'au Camp du Tévelave. Deux circuits sont proposés nous prendrons celui du Gol et reviendrons par le sentier des Tamarins. Montée au point de vue des Makes dans la forêt de tamarins dont certains ont plus d'une trentaine d"années. Végétation très luxuriante et le sentier n'étant pas trop bien entretenu, nous avons l'impression d'être en Amazonie. Nous mangeons sur un petit plateau et nous avons une vue sur le Maïdo. Comme bien souvent, les nuages arrivent de la mer et montent à l'assaut des montagnes et nous aurons droit encore à la mer de nuages. retour par une partie du sentier des Tamarins. Retour à la voiture et  descendons sur l'Etang Salé les Bains. La houle annoncée aux informations est bien réelle et n'invite guère à la baignade mais le spectacle est magnifique. Pour finir le diaporama les pères et leurs fils ainsi que la photo souvenir de toute la famille. Malgré tout, l'île de la Réunion est toujours aussi belle et mérite d'être découverte à pied pour en savourer toutes les différentes facettes et richesses de ce petit département français. Le seul inconvénient, c'est le temps, il faut faire avec, mais c'est le paradis des randonneurs.

Album photos