Résumé de : BUOUX l'Aigue Brun

Avec cette météo capricieuse, la randonnée s'effectue aujourd'hui vendredi 15 avril, car c'est une belle journée printanière qui s'annonce pour les 11 participants. Un regard sur le Fort de Buoux qui nous domine sur son éperon rocheux. Les premiers historiens locaux pensaient que le site fortifié existait avant l'arrivée des Romains. Une autre fois nous visiterons ce Fort qui demande à lui seul presque deux heures. Au dernier parking avant l'auberge des Seguins, nous sommes prêts pour parcourir ce circuit de l'Aigue Brun au bas du flan du Grand Luberon. Devant nous s'élèvent d'impressionantes falaises dont Buoux est célèbre pour ses nombreuses voies d'escalade, celles-ci furent au Ve siècle un lieu de retraite pour des Ermites mais dans les baumes environnantes dont certaines ont servi à l'homme de la préhistoire. Par le sentier en sous-bois nous descendons vers le seul cours d'eau permanent du massif du Luberon du fait de  sa situation encaissée ainsi que sa fraîcheur ambiante, celles-ci favorisent le développement d'une végétation exubérante. Nos yeux découvrent toutes sortes de plantes, narcisses, violettes, primevères, daphné, houx, etc,etc...Nous progressons tantôt sur sentiers, tantôt sur d' anciens chemins caladés et arrivons "au bout du monde" le village de Sivergues noyé dans la verdure au pied du Grand Luberon. Petite halte, photos souvenir et quittons le village pour retrouver le bord de l'eau et cheminons en sous-bois, parfois en dessous de falaises et passons devant  des baumes, autrefois habitées. Puis nous traversons un gué pour  monter sur la rive opposée en direction de la Baume de l'Eau. Sur une petite plate-forme bien ensoleillée et dominant la forêt, la pause de midi se fera ici. Un petit vent de temps en temps nous rafraîchit et permet de garder au frais les distributions de chocolat noir à la menthe, chocolat au lait à l'orange et le gâteau pour le dessert. Nous repartons pour une petite descente vers la Baume de l'Eau. Une source alimente un grand bassin et permet l'arrosage des cultures situées au-dessus certainement  par les tuyaux apparents. Poursuite par le sentier en balcon qui nous offrent des échappées sur le vallon de l'Aigue Brun et le versant face à nous et même sur les Seguins tout en bas. Passage devant une borie avec électricité. Aux Ramades retrouvons le GR 9, passage à Chante Duc et descente  au village de Buoux. Traversée de celui-ci, poursuite sur le GR de Pays, passage au Deyme et dernière descente sur l'auberge des Seguins puis retour au parking. Toujours de la bonne humeur dans le groupe, des fleurs et le chant des oiseaux, tout est rassemblé pour passer une agréable journée.

rando : 5 H - 13 km,500 - 500 m

Album photos