Résumé de : Eygalières et ses alentours-départs Chapelle St Sixte+Eygalières-Repérage

Repérage le 19.03.13
1-Eygalières-Chapelle St Sixte-les Vallons du Four du Moulin et Jourdan-le Contras-la Vigie de Tête de Jean Long-St Sixte
C’était une journée de repérage en vue de notre balade matinale de jeudi. La 1ère partie en boucle, au départ de la Chapelle St Sixte, nous a fait monter jusqu’au sommet de Gros Calans par le Vallon du Four du Moulin, encaissé mais tout à fait praticable, avec sur le plateau une belle vue panoramique sur les Alpilles, la vallée de la Durance, le Petit Luberon et le Mt Ventoux. Puis nous redescendrons par le Vallon de Jourdan, zone de limite de parcelles, et territoire des chasseurs, il n’y a qu’à voir le nombre de guérites, avec quelques beaux points de vue sur le versant Nord-Le Contras, la Vigie de Tête Long, St Andiol, Cavaillon, Avignon, le Mt Ventoux… Nous rejoindrons la plaine par une grande ligne droite, puis traverserons la route d’Orgon Eygalières pour grimper sous la ligne ERDF-HT la falaise du Contras sans difficulté. Une pause déjeuner au sommet, puis poursuite par la piste de Tête Long (possibilité d’un raccourci entre la Vigie et pylône HT en suivant la ligne de crête, non balisé). Arrivée à la vigie de Tête de Jean Long, beau panorama sur 360°. Puis ce sera la descente par le petit sentier du Devenson, en bas la piste, prendre à gauche pour rejoindre la piste sous le Mas de Coste Bonne et rejoindre la Chapelle St Sixte
2-Eygalières Refuge Jean Moulin-Vallon Jean Moulin-Crête de Gros Calans A+R.
La 2ème partie, après avoir repris la voiture pour se garer en haut de l’allée des pins d’Eygalières, sur le parking de l’EPAD (maison de retraite en construction). Direction la maison où Jean Moulin se retira après son parachutage près de Mouriès, la nuit du 2 au 3 Janvier 1942. Nous poursuivrons par le vallon juste derrière (Jean Moulin, une issue de secours pour lui en cas de nécessité de fuite) qui monte sur la crête de Gros calans. Au sommet superbe point de vue sur les Alpilles jusqu’à l’émetteur du plateau de la Caume, le Ventoux, le Luberon, Cavaillon et la Colline St Jacques…
Nous ne ferons qu’un aller-retour, la journée étant bien avancée après 19 km (et oui, quelques égarement dû à des sentiers disparus, ou bouchés, ou très difficiles d’accès, ou des propriétés privées. Attention les ¾ de ces 2 parcours se font sur des sentiers non balisés, bien que biens dégagés.