Résumé de : Presqu'île de Crozon-Camaret-Pointes de Poulinguet & Pen Hir-Plage de Kerloc'h

Parcours 15.5 km – Durée 5h15 dont 1h00 de détente+visite + 1h00 déj.
Dénivelé 65 m – Dénivelé cumulé 485 m


Découverte de Camaret et de son ancien port de langoustiers, allez sur la jetée du port jusqu’à la Tour Vauban et la Chapelle de Rocamadour qui vous livrent des siècles d’histoire, avec quelques vieilles coquent qui vous narrent l’histoire de la pêche au large. Vous allez découvrir un littoral extraordinaire, déchiqueté, entaillé par la mer, des falaises vertigineuses, des îles jetées aux flots, des récifs aiguisés par les brisants, mais aussi des dunes ébouriffées, des plages de sable crème, … La côte de la Presqqu’île de Crozon crée sans cesse l’émotion. A pied, le chemin des douaniers pousse jusqu’aux lieux les plus sauvages et les moins accessibles. Des pelouses semées de fleurs sauvages, des horizons de landes vêtues d’ajoncs et de bruyères mêlent leurs parfums à ceux de la grève et de l’écume de mer. Après avoir longé la plage de Corréjou, direction la Pointe du Grand Gouin, un promontoire rocheux qui ferme l'anse de Camaret-sur-Mer. De superbes falaises vous donnent une belle vue sur la mer et l'anse de Camaret, où vous y découvrirez le Fort du Petit Gouin et de nombreux blockhaus, restes de la dernière guerre de défense du Mur de l’Atlantique. Après avoir contourné la plage de Porz Naye, vous rejoignez la route conduisant au Sémaphore. La pointe du Toulinguet au nord-ouest de Camaret, face au large et aux éléments est déchiquetée par l’Océan et le vent depuis des millénaires. Un sémaphore de la Marine (zone privée interdite) dresse ses tours blanches tandis que la plage de Pen-Hat étale langoureusement son sable blond tentateur (baignade interdite à cause des rouleaux et forts courants). En face, la pointe de Pen-Hir.
Au-dessus de la plage des ruines apparaissent, vous serez surpris en vous en approchant de découvrir les Ruines du Manoir de Saint Pol Roux.
« Poète symboliste, Saint-Pol-Roux est né le 15 janvier 1861 à Marseille. Il s'installe à Camaret-sur-Mer et fait de la Bretagne le centre de gravité de son œuvre. Il acheta en 1903 une maison de pêcheur surplombant l'océan, au-dessus de la plage de Pen-Had, sur la route de la pointe de Pen-Hir. Il la transforme en manoir à huit tourelles dont la maison formait le centre et baptisa la demeure « Manoir du Boultous ».
Après avoir contourné l’Anse de Pen Hat, le sentier s’élève et en vous dirigeant vers la pointe de Pen Hir, vous verrez de très loin les ancres gigantesques qui signalent le Musée-mémorial consacré à la bataille de l'Atlantique et qui rend hommage à tous les marins, civils comme militaires, disparus en mer au cours de cet épisode capital de la Seconde Guerre mondiale. Il a été aménagé dans un des blockhaus de la falaise de Kerbonn, à 50 m au-dessus de la mer. Poursuite sur le sentier côtier vers la
la pointe de Pen-Hir à l'extrémité occidentale de la presqu'île de Crozon. Vous découvrez au passage l’imposant monument dédié aux Bretons de la France libre, dite Croix de Pen-Hir est un monument commémoratif aux Bretons de la France libre, inaugurée dans les années 1960 par le général de Gaulle. La Pointe de Pen Hir est prolongée par les rochers des Tas de Pois, 3 gros rochers qui se dressent dans la mer au bout de la Pointe. Le panorama est superbe de la pointe Saint-Mathieu à la pointe du Raz. Par temps bien clair, on peut même apercevoir l'île d'Ouessant et l'île de Sein. Lorsqu'on arrive à la pointe de Pen-Hir on s'aperçoit, que ce coin de Bretagne porte bien son nom. Une véritable impression d'être au bout du monde, de l'autre côté c'est l'Amérique. Ici tout est sauvage, abrupte, les roches sont découpées, l’espace immense, et sous la lumière, les couleurs de ces paysages que les peintres ont tant reproduit, ne peuvent que plaire au photographe que je suis. La côte est marquée du passage des allemands durant la Seconde Guerre Mondiale, meurtrie par les combats qui ont fait rage lors de la Bataille de l'Atlantique, parsemée de trous d'obus et de blockhaus. Les falaises sauvages sont très découpées et magnifiques mais aucune pointe même proche ne ressemble à une autre, les rochers sont de couleurs différentes, déchiquetés, entourées de lande aux couleurs elles aussi changeantes selon la saison, chaque coin de Bretagne a ses petits secrets. Poursuite en contournant la plage de Veryac’h de sable blond avec à la pointe une magnifique arche rocheuse. Enfin la Pointe de la Tavelle et la côte rocheuse de la Pointe de Portzen avec ses grottes tunnels arches et gouffres, avant de découvrir l’immense plage de Kerloc’h-Kersiguénou dans l’Anse de Dinan. C’est le spot des « wind-surfeurs » et « kite-surfeurs », les jours de vent. Nous rejoindrons notre véhicule laissé là pour nous éviter un retour par l’intérieur des terres moins intéressant.