Résumé de : Bédoin-Combe Obscure-Chapelle de Piaud-Rochers du Midi-Combe Malaval-les Clops

Parcours : 12 km - Durée: 5h00 + 3/4h déjeuner + 1/2h pause
Dénivelé : 565m. Dénivelé total 760 m - Difficulté moyenne
N’oubliez pas de prendre 1.5 litres d’eau pour boire, il peut y faire très chaud.


Départ du panneau au-dessus du Prieuré de la Madeleine à environ 3 km de Bédoin par la D19. Parcours, où les paysages très colorés et différents, permettent d’alterner campagne, vallons, montagnette, avec de magnifiques points de vue aux alentours, au pied du Mont Ventoux et des Dentelles de Montmirail.
Avec au moins 2 véhicules, en laisser un au Nord de Bédoin aux Clops pour s’éviter un retour au pied des contreforts du Ventoux, sans grand intérêt, l’autre véhicule près du Prieuré de La Madeleine.
Pour cette dernière balade avant les vacances d’été, c’est tout près de la chapelle de la Madeleine située en bas de la Combe Obscure, au sein d'une propriété privée, à 3km du village de Bédoin sur les contreforts Sud-ouest du Mt Ventoux. Cet ancien prieuré bénédictin, d’art roman, date du milieu du XIème siècle. Départ en prenant le sentier plein Nord en direction de la Combe Obscure, d’abord par une petite piste sur 300m, puis par un sentier, nous arriverons après 10 mn au lieu-dit : le Paty près d’un grand chêne blanc, et un cabanon en ruines. C’est là, que démarre la Combe Obscure qui mérite bien son nom. Malgré le soleil, le passage resserré entre les falaises d’escalade, et l’épaisse végétation, concourent à son renom. Quelques petites grottes et un petit abri de berger, un monolithe (menhir rocheux) durant l’ascension, jusqu’au sommet de celle-ci, où une belle grotte apparait sur la droite. (Il faut un bon 1/4h car pour y grimper dans un éboulis d’abord, puis se faufiler entre les buissons, et escalader quelques rochers, l’accès jusqu’à la faille est possible, mais pas à la grotte située trop haute, sans matériel, mais de là, vous aurez un superbe point de vue au-dessus de la Combe Obscure et sur le village de Crillon-le-Brave). Après avoir traversé une forêt de pins d’Alep, nous arrivons à la croisée des chemins de la Combe de l’Aze (combe de l’âne). Une petite pause, à la croisée des chemins, où sur la gauche se trouve le sommet du Gros Pata. Poursuite tout droit, jusqu’au sommet de la Combe Obscure toujours à l’ombre des grands pins, au panneautage, prendre à gauche, la voie de débardage des bois qui monte à 45°, ça grimpe sec 300m, puis on débouche à la route D974 du Ventoux par Malaucène. Nous traversons juste en face et prenons le sentier qui nous conduit jusqu’à la Chapelle de Piaud à travers bois, d' où nous avons un beau point de vue sur les Dentelles de Montmirail. Poursuite tout droit, sur une piste forestière de la Montagne de Piaud, à la route du Ventoux, nous la traversons et remontons sur 300m la route avant de prendre de la piste en face qui suit parallèlement celle-ci par la Combe de Brame Fam. Elle rejoint la route 500m plus loin. De nouveau nous prenons la piste forestière en face, qui elle aussi suit parallèlement la route sur l’autre versant à travers la forêt Domaniale de Malaucène très fleurie, jusqu’au Sueil. Nous prenons la piste de débardage légèrement à droite, qui monte sec 500m, mais avec quelques beaux points de vue sur le hameau de Ste Marguerite et les ruines de la Tour, le Vallat du Plan, le Sommet de la Plate et le Pic du Comte. C’est par un sentier, que l’on rejoint la route du Ventoux, nous nous arrêterons au-dessus de la route en belvédère sur le vallon du Plan en contrebas. Après cette pause nous empruntons le sentier qui permet d’éviter la route et permet de la rejoindre à Ramayettes. Là, nous redescendrons 250m pour atteindre le sentier, 100m après la maison forestière, ancien gite de Ramyettes, sur la gauche de la route (balisage jaune), et qui descend vers la Tête du Gros Charne et la Combe de Maraval. Au grand cairn, au-dessus de la Combe et en dessous de la Tête du Gros Charne, juste en face des falaises des Rochers de Midi creusées de belles baumes, c’est la descente rapide vers la Combe de Maraval, au pied des Rochers du Midi. Arrivés en bas, vu la chaleur, nous ferons une pause à la croisée des chemins des Rochers du Midi. Puis c’est la plongée vers un endroit exceptionnel, par le GR91B, truffé de grottes et baumes, levez la tête, regardez à droite, à gauche, il y en a de partout, c’est magnifique. Plus vous descendez et plus c’est beau et plus les baumes sont de plus en plus grandes, certaines ont même été aménagées par des bergers avec des murets de pierre sèche, jusqu’à celle que j’ai surnommé la cathédrale, tellement elle est immense, plus de 50m d’un bout à l’autre et plus de 25 m de profondeur. La fin du parcours dans la combe se poursuit en sous-bois de chênes verts, kermès, buis et plante aromatiques, jusqu’à la croisée des chemins, en bas de la Combe de Maraval, où là encore nous allons faire une pause à cause de la chaleur. Puis nous prenons vers l’Est la DFCI des pierres blanches, en plein soleil, puis à droite aux Combarets, pour rejoindre nos véhicules laissés sur le parking des Clops avant la balade. Récupération de la voiture laissée au Prieuré de la Madeleine après une journée sous le signe de la chaleur.
Mais nous n’en resterons pas là, puisque pour cette dernière balade d’avant l’été, Poupette nous invite chez elle pour nous rafraîchir (boissons et glaces) et récupérer fraises, pêches melons, et tomates chez son voisin, cultivateur, que nous lui avions commandés.
Une journée bien remplies, et à bientôt, pour une prochaine randonnée sur les sentiers de Provence ou d’ailleurs. Bonnes vacances à tous ceux qui m’ont accompagné.