Résumé de : Refuge Marcadau-par GR11-Lacs+Col de la Fache-Refuge de Respumoso-Espagne

Résumé Refuge Marcadau Wallon-65-par GR11-Lacs+Col de la Fache-Refuge de Respumoso-Espagne 19.07.13

Parcours 13.1 km - Durée 7h35 + 3/4h déj. - alt. Mini 1856 m - alt. Maxi 2926 m.
Dénivelé #+1055m - négatif #-800 m avec l’ascension de la Petite Fache et Pené d’Aragon
Dénivelé +870 m - dénivelé – 515m sans l’ascension de la Petite Fache et Pené d’Aragon


Après avoir fait connaissance avec Pierre, notre guide, hier soir au refuge du Marcadau, et renseignements pris auprès des gens du refuge, il nous propose de ne pas passer par le sentier traditionnel, pour monter au Col de la Fache, mais plutôt de passer sur une 1ère partie, par le sentier du Port Marcadau, puis de le quitter, pour rejoindre les lacs de la Fache, avant de gagner le col, un parcours beaucoup plus beau, mais en grande partie sur la neige avec traversée de ponts de neige et de névés. Il nous fournira toutes les explications voulues pour entreprendre ce parcours sans risques. Une leçon de montagne que nous ne connaissions pas et que nous n’aurions pas entrepris seuls. Départ du refuge de Marcadau de bonne heure, en passant près de la chapelle du Marcadau
un lieu où tous les ans, a lieu début août, un pèlerinage en mémoire des disparus en montagne. Après la traversée du Gave Marcadau par une passerelle, nous remontons le lit du torrent du Port Macadau, par le Pla de Loubosso. A la croisée des chemins, au lieu de prendre « Col de la Fache », prendre Port Marcadau tout droit et un peu plus haut, nous franchissons un pont de neige sur le torrent, puis ce sera la montée en lacets avec des traversées de névés. Nous découvrirons successivement les 3 Lacs de la Fache, versant français, en grande partie gelé, dans un cadre enneigé magnifique, sous la Hount Frido (2501m), le Pic de Falisse (2705m) et la Grande Fache (3005m). Nous apercevrons pendant l’ascension un isard sur la crête de Falisse. Au col de la Fache, certains entreprendront avec Pierre, la montée au sommet de la Petite Fache (2947m) et du Pené d’Aragon (2916m), avec un panorama à 360° exceptionnel sur tous les sommets à près de 50 km alentours par beau temps. Après la pause déjeuner, au col, magnifiquement fleuri en cette saison, nous reprendrons notre parcours. Ce sera la descente versant espagnole, la frontière étant au col et matérialisée par un panneau du Parc National des Pyrénées. Lors de la descente, l à aussi, nous découvrirons plusieurs Lacs de la Fache recouvert de glace. Avec l’enneigement important de cet hiver et du printemps, Pierre devra nous inculquer les bases de la descente et montée sur névé de neige, afin de pouvoir poursuivre notre parcours, car à certain endroit, impossible de passer autrement. (Bâtons, chaussures de marche, guêtres, gants, anoraks…). Après contournement par la gauche des lacs de la Fache espagnols, c’est dans le vallon du torrent de Campoplano recouvert d’une importante couche de neige que nous allons mettre en pratique notre 1ère longue descente sur névés, vierges de toutes traces de pas. Si les débuts sont hésitants et les rappels des consignes nécessaire par Pierre, après quelques glissades sans conséquences pour certains, la fin de la descente sera plus assurée dans de bonne conditions par tous. Après quelques franchissements de ponts de neige sur le torrent, la neige disparait pour laisser apparaitre des prairies ou s’égaient des marmottes et le Lac de Campoplano. Passage le long du lac en direction de l’Ouest, où un barrage inachevé, construit du temps de Franco, resta ainsi, faute d’argent pour le terminer. Au-dessus une maison pastorale où nous croiserons le berger avec ses chiens et ses brebis, c’est lui qui entretien la passerelle un peu plus bas que nous prendrons demain pour traverser le torrent du lac. A la croisée des chemin de Campoplano-GR11, délaissez à droite vers l’extrémité N-E, le sentier qui part vers le Port de la Peyre St-Martin, et qui rejoint plein E, la direction du Col Cambalès et les nombreux lacs vers le Refuge du Marcadau. Prendre à gauche en direction du Refuge de Respumoso, peu après on aperçoit le Lac de Respumoso. Prendre rive droite, au-dessus d’un petit lac qui rejoint le grand lac. Quelques randonneurs campeurs espagnols y ont installé leur camp de base pour la nuit. Poursuivre sur la rive droite Nord du lac. Le Lac artificiel de Respumoso (2121 m) est un lac de barrage, construit dans les années 50, près du refuge de Respumoso, et au pied du Balaïtous (3144 m), dans le Cirque de la Piedrafita. Le Balaitous est considéré comme l'un des grands sommets pyrénéens, c’est un massif granitique qui se situe à la frontière entre la France et l'Espagne. Sur le lac, une petite île, puis le Refuge sur un promontoire au-dessus du lac. Ce refuge a été construit, il y a à peine 10 ans et offre un confort inhabituel et exceptionnel en montagne. Il y a même l’électricité fournie par le barrage et des douches chaudes. Un 3*** au milieu de nulle part. Autant dire que nous y avons passé la nuit, après réservation longtemps à l’avance.
Notre Guide : Pierre BICHON
Tél. port. : 06 12 94 81 88
Email : bichonp2@wanadoo.fr