Résumé de : Refuge Respumoso-Cols Marmoleras+Piedrafita-Val+Lacs d Azul-Refuge Bachimana

Résumé Refuge Respumoso-Cols de Las Marmoleras+Piedrafita-Val+Lacs d Azul-Refuge+Lac de Bachimana-Espagne-20.07.2013

Parcours 12.2 km – Durée 6h45 + 3/4h déj.
Dénivelé cumulé + #1000 m - Dénivelé cumulé – #750m.
Dénivelé +671 m - Dénivelé -575 m - alt. mini 2121 m - alt. maxi 2782 m.
2916 m au sommet de Las Marmoleras.


Après une bonne nuit de repos, un bon déjeuner, tôt ce matin avant le lever du soleil nous démarrons cette journée, qui s’annonce difficile, car les passages habituels sont impraticables avec la neige tombée ce printemps. Après conseils auprès du refuge, Pierre nous propose d’emprunter le sentier vers le Col de la Piedrafita. La journée s’annonce superbe, pas un nuage dans le ciel déjà bleu azur. Départ en dessous du refuge le long du Lac de Respumoso, le sentier prend la direction plein Est pour mener vers l'extrémité Est du lac de Respumoso. Passage près de l’ancien refuge non gardé : Alphonse XIII, une cabane de pierre sur un promontoire au-dessus du petit lac longé hier. Remonter le long du cours du torrent du Lac de Campoplano, versant Nord, jusqu’à la passerelle située en aval du barrage inachevé, vu la veille, en dessous de la bergerie. Une fois traversée la passerelle, redescendre quelques centaine de mètres le long du lit du torrent, repérer le panneau du GR 11 indiquant le départ du sentier vers le Col de Tebarray, les Pics d'Enfer et Panticosa. On rejoint alors le GR 11 qui s'éloigne du lac en prenant une direction plein sud dans le cirque de Piedrafita. Après une montée dans les alpages du cirque, puis une montée plus raide qui permet de franchir un promontoire herbeux, on va découvrir le beau lac de Llena Cantal à moitié pris par les glaces, perché dans une cuvette. Suivre toujours le GR 11 qui oblique alors en direction de l'Est pour contourner le massif du Pic de Tebarray. A partir de là, la neige recouvre presque tout le flanc du cirque, plus de chemin tracé, c’est à l’intuition que l’on se dirige sur une trace pour la montée au col de Tebarray. Puis elle passe dans un grand pierrier pentu. La montée dans le pierrier nécessite l'attention, suivre la petite sente et les rares cairns qui en marquent le passage. Le col n'est pas visible pendant la montée. Le sentier oblique ensuite pour le franchissement du col qui nécessite une petite escalade sur un mauvais terrain qui s'améliore au fur et à mesure de la montée. Le meilleur passage consiste à monter sur la droite du couloir en s'aidant des mains sur la paroi rocheuse située à droite. Arrivée au col de Tebarray (ou Marmoleras-2782 m) sur une arête granitique déchiquetée ou nous croisons d’autres randonneurs. Sur l’autre versant la vue est splendide sur le lac de Tebarray, le Pic d'Enfer juste en face et les vallées Espagnoles au loin. Pierre propose à ceux qui le désirent, de monter au sommet de Las Marmorelas (2916 m). Il leur faudra 1h15, pour faire l’aller-retour sans sacs. Le sentier continue à flanc sur les pentes caillouteuses (attention de ne pas glisser), bordant le lac qui mène au col d'Enfer (ou Piedrafita-2721m). Après la pause déjeuner au col, ce sera la descente vers l'Est, sur les pentes du glacier de l'Enfer. La leçon apprise la veille auprès de Pierre notre guide, pour nous déplacer sur la neige et les névés sans crampons, va nous être d’une grande utilité, pour franchir cette partie très enneigée du massif. Le glacier cette année recouvre en grande partie les pentes d'éboulis jusqu’aux beaux lacs d'Azul Supérieur (Alto) et Inférieur (Bajo) pris dans les glaces.
En descendant sur notre droite nous pourrons observer « Les Infiernos » visibles depuis de nombreux sites ou sommets même éloignés, en raison d'une curiosité géologique: le massif est en effet traversé par une immense dalle calcaire de couleur blanc-grisâtre, alors que les autres flancs et le sommet de la montagne, schisteux, sont de couleur brun-rouge. Nous poursuivrons en traversant le gave d’Azul, par un sentier en balcon pour arriver au-dessus du grand lac de Bachimana Supérieur (Alto), versant Ouest. Le sentier surplombe les rives du lac, juste au-dessus du Barrage en escaliers de Bachimana Supérieur (Alto), puis passe au-dessus du petit lac de Bachimana Inférieur (Bajo). Ce sentier descend ensuite dans la vallée qui mène aux Bains de Panticosa en longeant le gave et parsemé de belles cascades et de réservoirs d'eau. Traversée de la digue-écluse de ce petit lac pour rejoindre le Refuge de Bachimana (2175 m) sur la rive d’en face au-dessus du lac. Là aussi, un refuge de qualité 3*** avec électricité et eau chaude. Le Refuge de Bachimana situé à 2175 m d’altitude a été construit sur les rives du lac de Bachimana Bajo sur l’itinéraire du GR 11 dans la vallée de la Tena et représente un excellent point de départ pour diverses ascensions comme celle des Pics de l’Enfer. On peut y accéder entre autres, depuis les Bains de Panticosa. Ce bâtiment se rapproche plus d’un hôtel que d’un refuge de montagne. Nous y passerons la nuit avec là aussi, que des compliments sur la qualité, la réception, les installations et repas copieux avec boissons comprises, de quoi faire pâlir les refuges français.
Le soir au coucher du soleil, au-dessus de la chapelle située à 250m du refuge, nous pourrons observer plusieurs isards, adultes et jeunes jouant sur un névé.