Résumé de : Veaux-Gorges du Toulourec-montée par le GR91-descente par la rivière

Résumé : Au départ de Veaux, remontée des Gorges du Toulourenc, par le GR91 jusqu’au Vieux Pont de St Léger-du-Ventoux et descente par le lit du torrent, jusqu’à Veaux, le 6.09.2013

Parcours Aller-retour de 10,3 km - Dénivelé positif +321 m - Dénivelé : 211 m
4h00 + 1/2h déjeuner + 0h20 baignade
Montée par le GR91 sentiers 4,5 km en 2h00 + Descente par le torrent 5,2 km en 2h00.


Attention : Le Toulourenc étant un torrent capricieux, sujet à la météo, bien se renseigner auparavant, s’il est possible de traverser les gorges avec un niveau d’eau praticable.
En été, saison de basses eaux, certains passages profonds permettent de passer avec de l’eau entre le nombril et la poitrine, eau entre 14 et 20°c, possible avec des ados sachant nager.

N’oubliez pas votre maillot de bain et une vieille bonne paire de baskets de juin à septembre. Emportez suffisamment d’eau 1,5 litre

Nous avions RV au Hameau de Veaux, petit village à une vocation agricole, vignes, oliviers, chênes truffiers, abricotiers et cerisiers. Nous garons nos véhicules, 300m après le pont de Veaux, en venant de Malaucène, au bord des vignes. Il fait un temps splendide en ce début Septembre, il n’a pas plu, depuis près d’un mois, le Toulourenc est à son niveau le plus bas, l’eau à 20°c, tout est réuni pour passer une bonne journée, annoncée caniculaire pour Septembre -34°c. Départ vers 10h00 au Pont de Veaux au bord du Toulourenc, par le GR91 qui monte parallèle au-dessus du lit du Toulourenc. Le début commence par une piste, caillouteuse, puis se poursuit par un sentier en sous-bois, avec un point de vue exceptionnel sur la Vallée du Toulourenc. Ce sentier permettrait autrefois de rejoindre St Léger. La pente s’atténue un peu, et on passe devant quelques belvédères du haut des falaises dominant la vallée du Toulourenc. Un grand cairn marque le sommet de la randonnée-535 m, puis c’est la descente lente au pied d’une magnifique barre rocheuse qui sert d’escalade par endroits. Le GR longe un certain temps cette falaise en semi sous-bois, avec de beaux points de vue, on découvre le sommet du Ventoux, puis une ancienne charbonnière qui date du début des 1900 ; Elle est bien conservée en bordure du sentier. Un peu plus loin, quitter le GR et prendre le sentier après une épingle, qui monte à gauche vers le pied de la falaise. Vous allez découvrir un site d’escalade superbe, ou les voies ont été balisées avec de petites plaquettes émaillées en poterie, superbes (à voir). Il est possible même de monter dans une baume au milieu de la falaise si la corde est toujours en place (attention quand même). Poursuite en longeant le pied de la falaise, où après un grand cairn, le sentier descend dans le prés en contrebas et rejoint près du Toulourenc le GR. Ensuite suite le balisage qui vous amène jusqu’au Pont Vieux de St Léger du Ventoux en longeant la berge du Toulourenc Après avoir traversé le pont, sous le regard du Ventoux, nous ferons la pause déjeuner, en amont du pont, près de l’eau. La tentation étant grande, la température de l’air et de l’eau le permettant, nous piquerons presque tous une tête dans les vasques d’eau creusées dans le lit de la rivière à cet endroit, avant de déjeuner.
Il est 13h30, lorsque nous repartons, chaussés pour la marche dans l’eau, et le retour vers Veaux. L’eau est à 20°c, très supportable, même très agréable, vue la température ambiante de 32°c. Après 3/400m nous passerons au pied d’un ancien pigeonnier au-dessus de la rive droite, puis longerons les falaises et rochers d’escalade en rive droite, avec leurs baumes et grottes. Le parcours dans la zone haute des Gorges du Toulourenc est très agréable, au soleil, un parcours atypique à effectuer en période estivale. Nous croiserons pas mal de randonneurs sur cette partie du parcours. Puis ce sera ce que je surnomme la zone du canyon. Cette partie des gorges est parfois difficile, car il faut souvent enjamber un chaos de gros blocs de rochers. Faites aussi attention au niveau de l'eau, les gorges sont parfois assez étroites et certains passages, vous obligent à vous mouiller au moins jusqu’au nombril dans les étroits-1T et 2T. Des vasques naturelles sont autant de petits recoins où il est possible de se baigner. Avec un peu de chance, vous apercevrez des poissons (vairons, chabots, gardons, barbeaux, ablettes, truites). Si vous levez les yeux, vous pourrez peut-être apercevoir l’aigle royal, ou d’autres rapaces dans les airs. Alimenté par plusieurs sources provenant du Mont Ventoux, le Toulourenc est rarement à sec, malgré la sècheresse estivale. Selon les endroits, vous serez étonnés par les imposantes falaises de roches calcaires qui constituent ses abords. Abordables pour presque tous, ces gorges verdoyantes restent encore sauvages, malgré une grande fréquentation en été. Cependant, les gorges vous offriront toute la fraîcheur et l’ombre nécessaires, si vous souffrez des fortes températures. Nous rejoindrons vers 16h15, le pont de Veaux, après 5 km en 2h00 de marche dans l’eau, où de nombreux touristes profitaient du soleil, et des vasques creusées dans les rochers pour se baigner. La partie Basse des Gorges du Toulourenc, un peu moins intéressante que l’autre, ne manque malgré tout pas de charme, ce sera pour une autre fois.
Je lance cette réflexion, j’aimerai bien revenir, en rêve bien sûr, pour voir, comment ça se passerait dans le canyon et les goulets d’étranglement, après des pluies diluviennes. Ça doit être l’enfer !!!.
Une journée à passer avec vos enfants, ils adoreront.