Résumé de : Montagne de Lure-Tour du Sumiou-Grotte des Peyrourets-La Graille-Jas des Bailles

Résumé : Montagne de Lure-04-Tour de la Montagne de Sumiou-Grotte des Peyrourets-La Graille-Jas des Bailles 12.09.2013.

Parcours de 15.5 km Niveau 3 difficulté moyenne - Durée 6h30+1h00 déj.
Dénivelé : 530 m. Dénivelé positif +800 m environ.
Pour bons marcheurs pour la longueur, mais pas de difficulté majeure
(sauf l’accès et la descente à la grotte où il faut faire attention).
Emportez avec vous un bon éclairage pour admirer l’intérieur de la Grotte des Peyrourets.
Emportez 1,5 lit.d’eau/personne (ravitaillement possible à la Maison de l’ONF-Bergerie de la Graille).

Il fait un temps superbe, parti très tôt ce matin, il nous faudra 2h00 pour gagner le parking du départ de la rando. Nous ferons au retour une courte halte sur la ligne de crête de la Montagne de Lure, sous les émetteurs et à la brèche, pour admirer le paysage, et croyez-moi, ça vaut bien le sommet du Ventoux, avec un panorama à 360°, mais si vous y allez au printemps (en Mai), il y a un plus, des prairies recouvertes de tapis de fleurs à ne pas en croire vos yeux. Vous ferez une cure d’ivresse bucolique de fleurs (voir les photos faites lors de ma reconnaissance le 17/05/2011), et si vous devez faire cette randonnée faites la au printemps.
Après avoir passé le Pas de la Graille, descente pour gagner le parking au pied de la Montagne de Sumiou (à environ 19km de la station de Lure et 1km après le Jas de Bailles-Gite d’étape), un parking « les Roberts » pour une trentaine de voitures, un panneau détaillant les sentiers balisés autour du Jas des Bailles, a été installé par l’ONF (Aménagement de la Vallée du Jabron). Un fléchage complète l’ensemble, pour votre choix à faire au départ. Pour cette randonnée, suivre le fléchage du chemin de Sara, en l’hommage d’une petite fille de la région, âgée de 12ans, et décédée dans la fleur de l’âge. Il démarre à droite de la piste forestière, barrée d’une barrière, et descend lentement à travers de grands pins noirs vers le Ravin du Grand Vallon, où serpente un ruisseau. Après avoir longé le ruisseau 200m, on le traverse et on attaque l’ascension de la Montagne de Sumiou, par un sentier en sous-bois avec par moment, une trouée, permettant de découvrir le versant Nord de la Montagne de Lure, juste en face. Poursuivre un peu plus haut, par un sentier semi couvert jusqu’à la bifurcation du: « Chemin de Sara », c’est un petit aller-retour 2 x 300m, d’un bon 1/4h, que je vous conseille, et qui permet de voir la partie Est du versant de la Montagne de Sumiou, jusqu’au belvédère de Sara. Je comprends mieux ses parents qui ont balisé ce parcours, un vrai petit coin de paradis, où la vue est magnifique. Ne manquez pas cet endroit. Retour à la croisée des chemins, d’ où nous suivrons le sentier balisé 50m plus haut « Montagne de Sumiou ». Le sentier se poursuit en sous-bois, puis s’enchaines des épingles sur une piste forestière à découvert vous permettant d’apprécier les magnifiques paysages alentours. A la 4ème épingle, prendre légèrement à droite de la piste sur la ligne de crête, avec un pin en ligne de mire, puis la balise du sommet du plateau à 1266m, ensuite. Superbes points de vue plongeants, sur la Vallée du Jabron, la Drôme Provençale, les Préalpes du Sud, vers le Nord Est, et la Montagne de Lure, au Sud. Ensuite prendre vers l’Ouest-nord-ouest, à la lisière du bois, des cairns balisent, à l’entrée du bois, le sentier de la grotte des Peyrourets. Il s’enfonce et descend d’abord lentement dans la forêt épaisse, jusqu’à un panneau « point de vue ». Faire un saut jusqu’à ce belvédère au-dessus de la Vallée du Jabron et du village de Noyers-sur-Jabron et du Hameau des Richaud. Ensuite retour vers le panneau et poursuivre la descente, qui se fait dans une trouée très pentue, sans trop de risques, mais soyez prudent en évitant toute chute. Après 100m, le sentier part à gauche à l’horizontal et gagne la grotte après une centaine de mètres. Là, il faut escalader 3m de rocher, car elle se trouve au-dessus du sentier sur votre gauche. Le plus facile, c’est de passer par la droite pour arriver sur la terrasse d’accès devant la grotte. Nous profiterons de mon projecteur de 100000 Lux pour éclairer la grotte et admirer les belles concrétions sur les parois, le plafond et le sol de la grotte des Peyrourets. Elle mesure environ 50m de long, c’est un grand couloir haut de 15m environ et qui descend d’abord et remonte ensuite, pour accéder dans une grande salle circulaire décalée sur la gauche. Après cette visite, nous remonterons sur le plateau où nous ferons la pause déjeuner. Nous poursuivrons à la sortie du bois par la droite, vers le Sud-est pour regagner la piste forestière, qui monte aussi en épingles. A la 3ème, suivre le sentier balisé vert, en direction du belvédère des Rochers des Portes. De là magnifique point de vue sur le Ventoux, la Vallée du Jabron et la Drôme Provençale. Ensuite ce sera plein Sud, vers le Sommet de la Montagne de Sumiou, à 1402m, au milieu d’une prairie d’altitude, marquée par un cairn, que nous ferons une petite pause bien méritée. Vision à 360° depuis le sommet. À l'Est, on aperçoit les Préalpes de Haute-Provence, les Grandes Alpes, au Sud, on se trouve face à la barrière de la Montagne de Lure. À l'Ouest, le Mt Ventoux apparaît nettement et au Nord, on a une vue sur les Préalpes de la Drôme Provençale, le Dévoluy, le Vercors et les Écrins.
Après cet intermède nous reprenons notre marche pour descendre plein Ouest, sur la ligne de crête, à travers la prairie d’altitude en suivant le balisage vert sur les pierres. Après 5/600m le balisage vert sur la droite puis en bas de cette prairie, suivre la piste qui revient vers l’Est et rejoint la piste qui suit parallèlement la ligne de niveau des 1200m, où là, on repart vers l’Ouest, pour rejoindre cette piste en contrebas que l’on aperçoit d’en haut. Ensuite c’est facile la piste forestière vous amène à la 1ère croisée des chemins, vers le Pas des Portes, et après une grande ligne droite bordée de pins, à la croisée des chemins vers le Jas de Madame, suivi d’une barrière à la jonction avec le GR6. Encore 250m d’efforts, pour rejoindre après une petite montée bordée de pins, l’ancienne Bergerie de la Graille, reprise et restaurée par l’ONF. Nous y ferons une halte pour nous rafraichir et remettre de l’eau fraiche dans nos bouteilles à la fontaine. Après le virage plus loin, une source captée dans une citerne coule abondamment et sert d’abreuvoir pour les animaux. Après 100m, le GR fléché vous demande de prendre à gauche, en quittant la piste, ce sera en sous-bois, que la balade va se poursuivre, en sous-bois, en traversant de nombreux petits ruisseaux, descendant de la Montagne de Lure, d’abord jusqu’à Font Reine, d’où il y a une aire de repos avec tables et bancs, pas loin de la route (possibilité d’un autre point de départ de la rando), et enfin de gagner le Jas des Bailles, près d’une ancienne bergerie, qui est un gite étape sur le GR6 et le Sentier de Grande Traversée des Préalpes. Là, vous découvrirez une cabane dans un arbre, prenez le petit sentier juste à gauche de celle-ci (raccourci d’épingle), avant de poursuivre par le GR et regagner le parking ou nous avions garé nos voitures.
Tous un peu fatigués, mais quel plaisir d’avoir fait cette balade, dans cette nature luxuriante, avec des points de vue exceptionnels et de magnifiques paysages.