Résumé de : Rustrel-De la Gd Combe à la Gde Montagne-sentiers des parapentistes de Biroute

Rustrel-la Grande Combe-la Grande Montagne-Aire de décollage des parapentistes de la Biroute le 3.10.13

Distance 12 km Durée 5h15 + 1h00 déj. - Dénivelé 650 m – Dénivelé cumulé +958 m
Pénible à cause de la montée toute la matinée, pause déjeuner sur le plateau, à ne pas faire par grosse chaleur, emportez suffisamment d’eau. Beaux points de vue si ciel dégagé.


Départ de Rustrel, se garer sur un des nombreux petits parkings au centre du village. Passer voir le Château qui ressemble beaucoup à celui de Parrotier-Lioux, avec son petit théâtre, il a été construit au centre du village au cours du XVIIème siècle et abrite la Mairie. Direction le cimetière, en passant entre le château et la petite église. Cette église du XVIème siècle fut d'abord placée sous le vocable de Saint-Romain. Elle l'est de nos jours sous celui de la Nativité de Notre-Dame. Elle comporte une nef unique et une abside semi-circulaire dominée par un clocher-arcade à trois baies. Prendre la petite route goudronnée le long des barbelés d’un ancien camp militaire qui mène au parking du Laboratoire à Bas Bruit.
« Il s’agit de l’ancien poste de commandement n°1 des missiles nucléaires du Plateau d'Albion. C’est un complexe souterrain qui comporte 3.8 km de galeries. Le site a été conçu pour résister à une explosion nucléaire, et il s’enfonce jusqu’à 500 m sous la montagne. La partie emblématique reste incontestablement la capsule blindée de 1 250 m3, où siégeaient 2 officiers de tir en attente d'un ordre de tir de la part du Président de la République.
Après 25 ans de service opérationnel, ce site militaire a été converti en Laboratoire Scientifique pluridisciplinaires. Le Laboratoire Souterrain à Bas Bruit de Rustrel (LSSB), offre sous 518 m de roche karstique une combinaison unique d’équipement technique et de calme environnemental qui en font un outil sans équivalent. En effet, la radioactivité de la roche y est faible, le spectre des excitations sismiques y est voisin du minimum théorique mondial, la stabilité sur plusieurs heures de l’accélération de la pesanteur est une des meilleures au monde, traduisant l’absence de transfert de masse dans son voisinage.
La capsule blindée, entièrement durcie, dans laquelle se tenaient les officiers de tir, est à un niveau de bruit électromagnétique 100 fois inférieur à celui émis par un cerveau humain, dans sa phase de sommeil la plus calme. Tous ces paramètres, surveillés en permanence, permettent de discriminer la nature d’un événement fortuit ; il devient possible, lorsqu’un événement anormal est détecté, de décider s’il est issu d’un processus interne au système, ou s’il résulte d’une perturbation environnementale externe ».

(Source Wikipédia).Site militaire interdit d’accès, sauf pour la journée du patrimoine.
Ensuite prendre la piste à droite qui longe la barrière et suivre le sentier balisé en jaune vers la Grand Combe, puis la Combe de Touras. Passage devant la Baume des Abeilles et le Rocher de l’Aiguille avec de beaux points de vue derrière vous sur Rustrel et ses ocres au fur et à mesure de l’Ascension. Au point 697, Restanque de l’Armand prendre à gauche (pas la Combe de Cancaille), ceci jusqu’à la bifurcation de la Combe de Touras. Deux possibilités, ou monter directement vers le sommet en quittant le sentier balisé au point 850, dans un virage à gauche (X jaune) et s'engager sur le sentier qui rejoint l'ancienne installation militaire, ça monte sec, mais il vaut mieux prendre à droite, ça monte plus doucement par la combe, jusqu’au plateau de Touras, où les brebis viennent se repaître dans la prairie (un peu plus long, mais plus joli). Lorsque vous apercevez à gauche de la prairie en lisière de bois un mirador de chasse, traversez la prairie en direction du mirador, un sentier permet de rejoindre la route à 300 m des ruines de la Ferme Marinier (à environ 300m à droite). Prendre la route vers la gauche, en suivant la ligne électrique, 300m après le transformateur sur poteau vous arrivez au 2ème camp militaire. Longez le grillage par la droite vers une aire belvédère d’où vous pourrez découvrir un étrange site issu de la "Guerre des Etoiles". Une coupole recouvre l’ouverture du silo d’un missile et ressemble à ce qu’on pourrait nommer une soucoupe volante. Un ensemble d’instruments de mesure entoure le site (site militaire, interdit d’accès). Reprendre la route, passer entre deux poteaux électriques, poursuivre sur 300m et prendre le chemin à gauche, 300m avant la ferme du Marinier. Une piste en sous-bois, puis un sentier vous amène 600 m plus loin, à une ruine et un aiguier à droite, puis l'aire d'envol des parapentes de Biroute (biroute signifiant en aéronautique : manche à air, qu’on ne s’y méprenne pas…) avec un panorama exceptionnel et peut-être de belles photos en perspective s’il y a des parapentistes). Poursuite de la descente sur un chemin pentu et caillouteux sur 300m environ, puis en sous-bois ensuite pour rejoindre la piste de Rustrel. Au carrefour d'une petite route, prendre à gauche direction La Grand Combe avec 2 beaux points de vue sur la vallée de la Doa, la retenue d’eau de Rustrel-Trébaillon, le village de Rustrel, et les ocres du Colorado Provençal. On rejoint la route au pied du site militaire du LSSB près du point de départ, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil au Puits des Gens, près d’une croix à l’angle d’une maison, il aurait été un des points d’eau, du haut de Rustrel. Ce puits fut signalé en 1830, comme d’une profondeur considérable.
Nous terminerons par un pot de l’amitié dans un des bars de Rustrel .
Arrêtez-vous en sortant de Rustrel sur la route d’Apt, au Lavoir de la Marquise, ou Basse Fontaine, un bel ensemble en pierre sous voûte datant de 1738.