Résumé de : Mouriès-Les Castellas-Caisses de Jean-Jean-Pas du Loup-Golf de Servane

Parcours de 16.5 km Niveau 3 - Durée 5h30+1/2 h pour déjeuner.
Dénivelé : 115 m. Dénivelé montées cumulées 485 m.
Pour bons marcheurs pour la longueur, mais pas de difficulté majeure.

En hiver lorsque le canal des Baux est vide possibilité d’emprunter le tunnel sous le Castellas-2, soit 1/2h et 1,0 km de moins, pour couper sous la pointe du Castellas-2, ce qui a été fait lors du repérage le 26/01/2010.

Il fait un peu frais ce matin, un petit de Mistral, a chassé la pluie de la nuit, et après avoir couru après Mireille, qui nous a posé un poisson d’Avril, nous partons à 10h00 du parking sur la D24 au point 39, à moins d’1 km au Nord-Est de Mouriès. Le soleil brille, et l’air est clair. Départ en direction du Castellas-1, plein Ouest sur 200m, puis monter à droite à travers la garrigue composée d’arbustes bas, de chênes kermès, de thym, de romarin, d’ajoncs épineux et de cistes pour accéder à la crête du Castellas-1. Beau panorama sur les oliveraies de Servanne au Nord et de Mouriès au Sud. Parcourir la ligne de crête, puis descendre à gauche pour rejoindre la piste au niveau d’un château d’eau. Le contourner et prendre à travers la garrigue dans la même direction par le sentier botanique qui rejoint la route, là prendre à droite, jusqu’à la grille d’entrée du golf et du château de Servane. Puis continuer la route sur 1 km environ, après le S et avoir longé sur une centaine de mètres le Gaudre de Malaga, vous arrivez à un carrefour, prendre à droite derrière la ligne de crête des Caisses de Jean-Jean. Après 100m, un rocher, constitué de plaques rocheuses feuilletées verticales, en face de cette piste, prendre le petit sentier qui monte le long, sur la gauche de la falaise, plusieurs belvédères vous permettrons d’avoir de très beaux points de vues sur l’oliveraie, le golf et le château de Servanne. Ce sentier parcours la ligne de crête Nord des Caisses de Jean-Jean, sur environ 1 km, au pied des falaises d’escalades, avant de redescendre dans le Vallon Nord. Encore quelques centaines de mètres, et vous apercevrez sur votre gauche l’Oppidum et son site archéologique. Des fouilles récentes montrent une occupation du site depuis l'âge du bronze (-2500 av.J.C). Le site a ensuite été habité à partir du VIème siècle av. JC par les Celto-Ligures, puis les Grecs, puis les Romains. On peut voir les vestiges de maisons, de remparts, etc... L'Oppidum était un poste de surveillance de la route Mouriès-Eygalières à travers les Alpilles. Poursuite vers l’Est par le sentier qui passe devant les ruines d’une habitation au pied de la falaise des Petites caisses de Jean-Jean, avant de passer le col surplombant le golf de Servanne. Descente pour rejoindre la piste, à l’Ouest des Baumettes, prendre au nord ouest vers les ruines de Cagalou. Il s’agit d’une ancienne ferme-bergerie, installée au milieu du vallon au bord d’une pinède. D’après plusieurs datations gravées dans les frontons de différents passages de portes, elle daterait dans sa 1ère partie de 1791, avec des bâtiments qui se sont rajoutés pendant une cinquantaine d’années. Des bâtiments beaucoup plus récents ont été construits à proximité. Nous déjeunerons dans ce cadre champêtre au calme. Poursuite vers l’Ouest, passage devant la grille et un très beau mur de pierre de 200 m protégeant la très belle Bastide de Cagalou, au milieu de belles oliveraies. Sur la droite le canal de la Vallée des Baux,poursuite sur environ 500m par la piste, à travers les oliveraies, avant de rejoindre une petite route goudronnée vers l’Ouest, à gauche de la montagnette du Pas du loup. A la fourche prendre celle de droite, qui longe le canal, et monter sur le talus, poursuivre sur le sentier qui suit le canal des Baux au pied du Pas du loup et du Castelles-2. Encore de belles oliveraies et une grande bastide aux Chanousses, en cours de restauration. C’est là, qu’un Labrador, se joindra à nous pour nous tenir compagnie. Poursuite le long du canal qui, dans un dernier virage s’enfonce sous le Castellas-2 par un tunnel. Cette fois il va falloir contourner la pointe du Castellas-2, car l’eau empêche d’emprunter le tunnel qui raccourci le parcours d’un bon kilomètre. En se baisant face à l’ouverture d’entrée du tunnel, on peut apercevoir en face, 300 m plus loin la sortie Nord, il est tout droit. Nous ferons le tour de la pointe du Castellas-2, en passant devant un beau Mas aux Chanousses, avec son entrée en arc de pierre, puis sur la droite, un peu plus loin remonter la piste puis a travers les oliveraie on rejoindra l’autre versant après un kilomètre environ. Ensuite franchir le pont qui enjambe la sortie du tunnel et remonter progressivement sur la droite du canal vers l’Est en direction du pied des rochers du Castellas-2. Un parcage de brebis électrifié en bordure du sentier traversant la garrigue, permet en le longeant de ne pas s’égarer. Beau point de vue au cours de la montée pas très difficile, au Nord-Ouest sur la Vallée des Baux, son Rocher et son village, les Calans des Gypières et des Trencades, , au Nord les terres rouges d’Anna Mas, puis au sommet sur le Sud au pied du Castellas-2, le canal des Baux, les Chanousses et les oliveraies de Mouriès. Au Pas du Loup, au Sud, une barre rocheuse, avec la découpe de la tête du Loup, et au Nord, le magnifique Vallon du Renard, et son immense oliveraie, bien exposée au soleil et abritée du vent, par une colline rocheuse en fer à cheval. Descente par un sentier sans difficulté pour rejoindre la petite route goudronnée prise tout à l’heure, cette fois prendre la voie de gauche jusqu’au carrefour du matin. Reprendre le départ de la piste prise le matin sur la gauche, aux roches feuilletées, prendre à droite cette fois le sentier qui monte lentement sur le versant Sud des Caisses de Jean-Jean. Le sentier est en balcon au dessus d’abord de l’oliveraie , puis du château et golf de Servanne, avec le plan d’eau, ce coin de verdure est magnifique. Le sentier rejoint le golf au-dessus du plan d’eau, ce qui permet de prendre la piste aménagée et de profiter des lieux. Passage devant la fontaine de Marius, puis après l’écluse du canal à l’extrémité Est du golf, prendre la piste à droite, qui rejoint après 400m, la route D24, encore 400m, et vous êtes au parking.
Fin d’une journée dans une oasis de verdure au milieu de la plus grande oliveraie AOC de France.