14-02-2013
Le Beaucet-Venasque-Découverte autour de ces 2 villages provençaux
Difficulté : Moyen
Durée : 6h15 + 1h00 déj.
Dénivelé : 210 m - Dénivelé cumulé 840 m
Distance : 17.4 km - Bons marcheurs

Cette journée est dédiée aux amoureux de la Provence, je vous convie à une balade entre 2 villages typiquement provençaux, le Beaucet et Venasque.
Départ du village du Beaucet. Perché sur des rochers abrupts, percés de grottes, le vieux village du Beaucet est composé de petites ruelles exclusivement réservées aux piétons. Il constitue l'une des représentations historiques des villages perchés provençaux, essentiellement constitué de construction en pierre issue de la technique de la pierre sèche. On dénombre d'ailleurs plusieurs maisons dites troglodytes, construites à même le rocher. Au-dessus du village, le château, construit pour être une forteresse des terres du Comte de Toulouse, puis de l'État pontifical, il possède 4 tours crènelées. Suite aux guerres et attaques barbares, le château tomba en ruines. Il est actuellement en cours de restauration, ce qui donnera un cachet supplémentaire à ce beau village, plein de curiosités.
Nous nous dirigerons ensuite vers l’autre village, Venasque.
Perché lui aussi, sur un éperon rocheux étroit et escarpé, tout en longueur, adossé aux Monts de Vaucluse, le village domine la plaine du Comtat Venaissin et Carpentras. En s'approchant, les vues sur le village sont très pittoresques. Arrivé en haut, le panorama offert, face au Mont Ventoux est exceptionnel. Au pied de Venasque s'étendent les vignobles dont le raisin produit un Côte du Ventoux, mais Venasque, c'est aussi le terroir de la Cerise : les cerisiers y sont abondement cultivés, aussi bien dans les plaines et que sur les hauteurs. Pendant le haut Moyen-âge, les évêques de Carpentras s'installèrent à Venasque, un site aisément défendable. Venasque fut la capitale du Comtat Venaissin, auquel il donna son nom. Le village a conservé de remarquables témoignages de son histoire. L'accès du village depuis le Sud-est, se fait par la seule voie d'entrée aisée, barré par des remparts et trois grosses tours rondes et ventrues. Ce sont les infranchissables « Tours Sarrazines », elles datent du Haut Moyen-âge.
Tout au cours de cette randonnée, nous pourrons découvrir, outres les monuments, châteaux, remparts, maisons médiévales, lavoirs, … mais aussi des constructions troglodytiques sous baumes exceptionnelles, aujourd’hui habitées, des cabanes de pierre sèche de très grandes dimensions, des bories, d’anciennes chapelles, au milieu de paysages magnifiques, dans cette région vallonnée chargée d’histoire.