16-04-2013
Ste Victoire-St Ser-sentier des parapentistes-Pic des Mouches-le-Garagaï de Cagolou
Difficulté : Randonneur aguerri
Durée : 4h45/500 + 1h00 déj.
Dénivelé : 600 m - Dénivelé cumulé 780 m
Distance : 7.1/7.5 km

La Sainte Victoire est un des hauts-lieux de la Provence. Faisant partie intégrale du paysage aixois, elle a été représentée par Paul Cézanne, tant de fois dans ses tableaux, hauts en couleurs, sous son ciel bleu... Il y a 15 jours nous étions venus avec nous amis Stéphanois, cette fois ce sont nos amis aixois qui nous ont invités. Ce massif très attachant tant il est agréable de le parcourir, et ce ne sont pas les parcours qui manquent dans cette belle arête calcaire au versant Sud très découpé, raide, et au versant Nord doux. L'incendie de 1989 a ravagé toute la Montagne qui désormais se remet doucement de ce traumatisme. Quand on croise du regard la première fois cette montagne, on est souvent stupéfait de sa hauteur (1100m) et du versant Sud très abrupte. C'est donc le paradis des grimpeurs en mal de hauteur et d'aventures, mais aussi des randonneurs qui utiliseront au mieux toutes les faiblesses de la face pour parvenir à la crête. A noter tout de même que les passages en versant sud sont souvent difficiles et parfois exposés. A entreprendre avec l'expérience que ce genre de terrain impose.Le parcours au départ de l’Aire d’atterrissage des parapentes, près du Restaurant de St Ser, propose de rejoindre le Pic des Mouches par le vallon de la Tine, le sentier des parapentistes, une succession de passages difficiles (chaine, draille, surplomb, pente prononcée, éboulis…). Après un arrêt à la Table d’Orientation du sommet de la Ste Victoire à 1010m au Pic des Mouches , descente en passant au Gouffre du Garagaï de Cagoloup, puis poursuite par le sentier des grottes de la Cheminée, de Batail, et de la Cloche pour rejoindre le vallon de l’Aigle. Après ce n’est plus qu’une formalité pour rejoindre St Ser par les pistes de Latour-Pecomis et de Bramefan