Résumé de : BEAUMES de VENISE -Note dame d'Aubune

Un petit vent vif ce matin pour accueillir les 11 randonneurs, mais le soleil est bien là, à Beaumes de Venise. Le village situé au pied du plateau du Courens, doit son nom aux nombreuses grottes (ou baumes) creusées dans la colline. Départ du grand parking vers la mairie et nous, nous dirigeons vers la grande église paroissiale du XVIe siècle, transformée au XIXe siècle. Petite visite de l'église et prenons l'Avenue Raspail, puis la rue du Chemin Pasquier montant par le GR de Pays du Tour des Dentelles de Montmirail pour arriver sur le replat de la chapelle de Notre Dame d'Aubune, dont le clocher est un joyau de l'art roman du IXe siècle et le prieuré classé. Arrêt devant celle-ci, dont une grille nous empêche de rentrer. On surplombe le village et à côté de la chapelle le jardin médiéval, où sont plantés beaucoup de plantes méditerranéennes. Le chemin s'élève rapidement, puis, une petite halte vers un mazet de pierres sèches, peut-être une ancienne forge ? Un panneau indique l'intérêt des carrières sur la colline des Courens. Maintenant c'est vraiment un parcours sinueux et escarpé qui monte sévèrement au milieu d'une végétation dense et de rochers, mais les points de vues nous récompensent de nos efforts. Une petite descente vers la Briquette et continuons sur la petite route des Crottes. Passage à Chante Coucou, puis vers Montmirail. Les domaines viticoles s'affichent ainsi que le restaurant" le Montmirail", qui nous oblige à le contouner par la route, il y a 6 ans on pouvait passé à côté de celui-ci par un chemin. La petite chapelle de Montmirail est même interdite sur son pourtour, peut-être fait-elle partie du restaurant juste à côté. Nous poursuivons au milieu des vignobles et prenons le sentier montant dans le bois en direction de Beau Champ et de Mon Rêve. Parfois, un champ de vignes émerge et à nouveau nous sommes dans le bois. C'est vers Les Plâtrières sur un côteau que nous cherchons un endroit pour la pause car il fait faim, midi est déjà bien passé. Un groupe de vendageurs se restaurent et sont prêts à nous embaucher. Nous les saluons gentiment et continuons un peu plus loin, pour trouver le long d'une vigne un coin un peu abrité du vent, il est plus de 13 heures et les estomacs crient famine. Trois quart d'heure plus tard après les desserts avalés, nous quittons le GR de Pays et c'est dans un chemin entièrement raviné que l'on grimpe. Dur, dur en guise de digestion...Ouf ! enfin une large piste presque plate repose les mollets. Nous la prenons jusqu'au Col d'Alsau. Au lieu de prendre le petit sentier qui monte, avec l'accord du groupe, nous décidons de suivre la piste qui s'incline doucement. La vue est très dégagée et derrière nous les Dentelles Sarrasines se découpent dans le bleu du ciel ou sur fond de nuages.Passage vers la ruine de la Tour Sarrasine qui donne son nom aux rochers qui la surplomblent. La piste chemine au milieu des cépages et retrouvons notre circuit initialement prévu vers le domaine de Durban. Au panneau indicateur Beaumes de Venise, nous allons suivre le balisage jaune qui monte dans un petit bois pour aboutir sur un replat dominant le village. Une petite erreur de parcours pour revenir sur nos pas et affronter la grande descente du retour. Le sentier incliné par endroits, nécessite des appuis, parfois des branches d'arbre, rochers et même mains secourables. Enfin tout le monde est bien arrivé et soulagement général lorsque l'on prend la route qui nous ramène à Beaumes. Par les petites rues nous rejoignons le parking et appréciation générale de se décharger des sacs et des chaussures. Une randonnée un peu plus difficile, mais très belle par ces paysages. Bravo à toutes et à tous pour votre persévérance et votre bonne humeur.

Randonnée : 15 km - 5 h 45  -600 m

Album photos