Résumé de : Cadenet -Lourmarin -les Châteaux

C'est à Cadenet que le groupe se forme, 14 personnes sous l'air vif et le ciel dégagé. Les voitures garées au-dessus du cimetière, un parking aménagé depuis notre dernière visite en début d'année. Nous descendons en direction du centre ville, en passant par l'église St Etienne que l'on visite. Cette église a connu de grandes transformations dès 1537. Nous arrivons sur la place du Tambour d'Arcole. André Estienne, né le 13 octobre 1777, est un jeune paysan de la commune de Cadenet. C'est lors de la reprise du Pont d'Arcole le 16 novembre 1796 qu'André Estienne se distingua, n'hésitant pas à se mettre à l'eau au milieu du torrent, sous le feu de l'adversaire, son tambour sur la tête. Arrivé de l'autre coté, avec un culot extraordinaire, il se mit à battre la charge. Les ennemis se croyant encerclés, battirent en retraite laissant ainsi la victoire aux armées Napoléoniennes. Il recevra le15 juillet 1804, la légion d'honneur et une paire de baguettes d'honneur, à manches et pointes d'argent. Nous montons dans les ruelles pour arriver sur la colline des Gardis. Le château daterait du XI ème siècle, construit par les premiers seigneurs de Cadenet. Il ne reste aujourd'hui que des vestiges. Le panorama est grandiose de la St Victoire au Luberon en passant par le Val de Durance et le village en contre-bas. Nous prenons le balisage jaune qui passe aux Fourques, bordé de champs d'oliviers et de vignes, puis de belles propriétés en atteignant Coulongue. Suivons le panneau Lourmarin/ St André et par un petit sentier à travers bois arrivons à Lourmarin. Petit tour en ville et direction le château où broutent des ânes. Le château comporte deux parties, distinctes en périodes, mais contiguës l'une de l'autre : Le château vieux, partie de type forteresse médiévale, datant du XII ème siècle et le château neuf, de type renaissance. Contournement du Château pour aller derrière celui-ci et poser nos sacs pour le repas. Un chat s'invite et fait le tour de tout le monde pour quémander quelques nourritures. Nos friandises appréciées, le chat déniche une souris et va s'amuser un moment avec celle-ci. Mais c'est sans compter une âme sensible, aussi, elle va le soustraire de cette chasse et ainsi sauver la souris. Bon, assez plaisanter, maintenant on repart. Descendons l'allée avec des statues dont l'une aurait bien besoin d'un nettoyage. Traversée de la D27 et poursuite sur le chemin montant progressivement, d'où le regard porte sur le canal et parvenons vers des petites grottes creusées dans le tuf. Nous débouchons sous la colline que surplombe les ruines du château et rentrons dans Cadenet. Passage au pied du beffroi, plus loin une place avec une grande fontaine et revenons sur la place du Tambour d'Arcole. En allant rejoindre nos véhicules sur notre passage les prévisions météo s'affichent sur le panneau lumineux. L'air fraîchissant et c'est avec bonne humeur que nous nous séparons. A très bientôt pour une prochaine rando. Renée et Raymond vous remercient de votre présence.

Randonnée : 13 km - 5 h. 260 m

Album photos