Résumé de : ORGON - Plaine de Bonnaud

C'est par un matin bien froid (1°C) que les 10 marcheurs se trouvent au parking en bas du village d'Orgon. La forme la plus ancienne est de Orgono, attestée en 1114 qui représente Orgus, nom d'un homme gaulois, et le suffixe -onem. L'industrie est également implantée à Orgon avec la carrière OMYA d'extraction de calcaire industriel, créée en 1955 par la reprise de carrières artisanales. Il s'agit d'un des établissements d'une société d'origine suisse. Cet établissement a employé 150 personnes, mais depuis la mécanisation de ses installations ont ramené l'effectif à 63 personnes. L'usine d'Orgon extrait jusqu'à 900 000 tonnes de carbonate de calcium par an. OMYA est une importante source de financement au budget communal. Pont ferroviaire traversant la Durance long de 335 mètres pour 9 700 tonnes, c'est le plus long et imposant pont ferroviaire de France. Départ en direction du centre du village par la porte de la Durance qui nous mène sur la terrasse près de la mairie. Le clocher fut construit en 1660, année du passage du Roi Louis XIV à Orgon. Le Château sera démoli une première fois. En 1630, le château fut reconstruit par Charles de Guise, gouverneur de Provence. La maison des Guise Lorraine conservera la Seigneurie d'Orgon durant plus de trois siècles, jusqu'à la révolution de 1789. Nous quittons le village par la porte de l'Hortet et montons par un sentier bien humide jusqu'à la chapelle de Notre Dame de Beauregard. Des travaux sont en cours pour la rénovation de l'éclairage de la chapelle. La vue sur ce promontoire est superbe. Une visite à l'intérieur permet de voir une modeste crèche mais beaucoup de panneaux expliquent la localisation de ce édifice. Nous montons vers le poste de la vigie pour découvrir le panorama du Ventoux jusqu'aux Alpilles. Nous empruntons la petite route sous les falaises et dans un virage prenons le sentier qui descend vers la Vallée Heureuse et le lac de Lavau. Nous suivons la piste montant progressivement au pied de rochers urgoniens pour rejoindre un plateau sous les réchauffants rayons solaires. L'endroit est assez humide malgré les endroits d'herbe verte qui dégèlent après la petite gelée matinale. Nous trouvons vers une citerne quelques rochers secs et c'est là que nous faisons la pause de midi. Les friandises sont là comme à l'accoutumée et régalent les palais. Bien restaurés et réchauffés, dans la plaine de Bonnaud, nous entamons le chemin du retour. Nos pas vont serpenter dans un décor de garrigue avec quelques cistes impatients ou retardataires en fleurs, rochers calcaires qui nous surplombent, quelques points de vues sur Cavaillon, le Val de Durance avec en bruit de fond, l'autoroute, la Dn7 et les trains. Nous revenons vers la chapelle de ND de Beauregard mais bifurquons au croisement des oratoires, pour entamer la descente sur Orgon. Arrivée au village par un passage secret menant au musée et à l'office de tourisme. Rentrons par la porte Ste Anne et circulons dans les escaliers des ruelles et revenons vers le parking des voitures. Une très agréable journée et le plaisir de commencer cette année avec un temps radieux et un groupe toujours aussi chaleureux.Bonne Année à tout le monde.

Randonnée : 13 km - 4 h 30 -310m

Album photos