Résumé de : SENAS - Vallon d'Auphant

C'est une belle journée, je vais me coucher NON,NON, je vais randonner la, la la ..... 12  personnes au départ du parking du Vallon d'Auphant à Sénas sur la D 569, par ce beau matin. Devant nous s'élève la piste bordée de bouquets de violettes où de grands rochers nous dominent. Nous montons doucement et la vue porte sur la plaine légèrement brumeuse du Val de Durance. Au sommet sur le plateau des Plaines on découvre un large horizon du Ventoux un peu enneigé, le Luberon et la vallée jusqu'à la Ste Victoire. Nous passons devant les antennes et descendons un peu pour un arrêt à la Tour du Télégaphe Chappe. Des messages optiques étaient envoyés à la vitesse de 500 km/heure à partir de 1794 jusqu’en 1845. La station  sur le plateau d'Orgon date de 1821, située à 254 mètres au-dessus de la vallée de la Durance, elle mesure 4 m 30 de haut. Cet édifice était l' une des tours du télégraphe Chappe, construite en 1821. Les tours étaient espacées d'environ 10 km et communiquaient les unes aux autres par l' intermédiaire de 2 bras fixés à un mat. Il existait 120 positions possibles qu' il fallait traduire selon un code établi. Un message entre Paris et Toulon mettait environ 15 minutes pour arriver. Un superbe panorama à cet endroit avec vues sur Cavaillon devant la colline St Jacques, au loin le Ventoux et Notre Dame de Beauregard. Nous poursuivons notre chemin fleuri de globulaires, iris nains et orchis mouchetés, un régal pour les yeux. Arrivés au niveau d'une citerne en bordure de la piste nous nous installons pour le repas. Le soleil est le bienvenu et c'est avec appétit que l'on se régale des douceurs. Les bavardages vont bon train et bien restauré nous reprenons le chemin du retour. La piste monte doucement, puis s'aplanit pour rejoindre l'endroit du pique-nique et nous prenons un petit sentier dans le bois qui descend rapidement vers la piste du Grand Vallon. Là encore de magnifique rochers calcaire nous surplombent. Cet endroit doit peut-être servir de refuge aux oiseaux et en particulier à l'aigle de Bonelli. Nous apercevons encore quelques arbres calcinés de l'incendie du mois d'août 2012 que le feu a ravagé. Nous voici revenu sur le plat et empruntons le petit sentier qui nous ramène aux voirures. Une belle journée printanière ou la convivialité n'est plus à démontrer.

Randonnée : 13 km - 4 h 30 - 220 m

Album photos