Résumé de : Saumane de Vaucluse-Vallon de Pierre Sèche-La Pastrione-La Tapy-Marculy
Parcours de 9 km: Pour tous.
Durée 3h45+ 1h00 d’arrêt pour visite des sites+3/4h de pause déjeuner.
Dénivelé : 230 m. Dénivelé montées cumulées 525 m.


Cette fois pas de Mistral, il faisait un soleil superbe, mais c’était la journée la plus froide depuis l’hiver dernier, au départ de la rando, -5°c à 9h30. Le circuit ne fait que 10/11 km, mais j’ai parcouru 14 km pour ce repérage, afin de vous garder le meilleur, et le plus facile sur le tracé joint. De ce fait l’ordre des photos n’est pas exactement dans le sens du parcours proposé.

« C’est entre les XIIIème et XIXème siècle, que les paysans-agriculteurs-éleveurs, pour se nourrir, se sont installés dans ce vallon humide, et accidenté. Ils ont du défricher de nouvelles terres, pour cultiver la vigne, l’olivier, l’amandier, les lentilles, les pois chiches, en construisant des terrasses et sous les baumes des bergeries troglodytiques. Sur les plateaux, ils plantèrent des céréales et des jachères, construisirent des cabanes, parfois jouxtant des aires de battage, exposées au vent, elles permettaient d’abriter momentanément les récoltes. De larges chemins empierrés, permettaient aux charretiers et aux bergers de monter ou descendre leurs récoltes au village. Le fond du vallon drainant les eaux de pluie, facilement accessible du village permit l’implantation de jardins et potagers irrigués par des bassins ».
(Référence au Livre : 25 Balades sur les Chemins de la Pierre Sèche, que je vous recommande).

Départ, 9h45 sur le parking au-dessus du village, après la grille d’entrée du château, bien emmitouflé dans ma doudoune, avec bonnet et gants pour démarrer. Prendre le sentier entre les 2 aires de stationnement en dessous du réservoir, sur la droite qui conduit à la dalle rocheuse située juste au-dessus de la Ferme Troglodytique de La Pastrione. Cette dalle creusée de rigoles «saignées» fait office d’impluvium pour l’aiguier situé en dessous. Magnifique point de vue sur le Vallon, les falaises de tuf, de l’autre côté du vallon de la Combe du Haut, et du Rocher rond de la Table de Marculy. Retour sur le sentier mal tracé et poursuite plein Nord sous les pins dans la forêt débroussaillée sur3-400 m, et vous tomberez sur une petite cabane (9) de pierre sèche pointue, à la lisière de la forêt plus dense, faire 75 m sur votre gauche, vous rejoignez la piste à l’oratoire de St Gens. Prendre la voie de droite en direction de la Ferme de Soulian. Peu avant d’y arriver, sur la droite en bordure de pente une autre cabane (10) restaurée avec son muret de pierre sèche. A la bifurcation prendre le sentier à droite, du double poteau électrique en bois, balisage dessus : La Tapy. Il descend dans le vallon, et vous pourrez y voir, un beau mur de pierre sèche sur votre gauche, ainsi qu’en face sur la droite dans la falaise sous une baume, la Bergerie de Marculy. En bas, le sentier rejoint la piste que vous prendrez à gauche, elle remonte, passe devant une très belle propriété (portail), la poursuivre sur environ 250m, prendre la voie à gauche , sur 50m, puis le sentier qui remonte à travers bois le ravin de la Tapy, vous tomberez sur une cabane (6a) sous une dalle rocheuse, puis un peu plus haut au pied de la falaise sur les ruines de la Bergerie de la Tapy. Passez dessous, par la gauche, vous découvrirez à ras la falaise, creusée en haut d’un pan incliné pourvu de marches de pierre, une cuve vinaire cylindrique. Revenez sur vos pas, et prenez à droite de la bergerie, le sentier sous bois, qui remonte face à la falaise, il se poursuit au pied de celle-ci. Vous y découvrirez 2 autres ruines de cabanes troglodytiques en le remontant. Si vous poursuivez vers l’Est à travers bois ou en longeant la falaise (c’est un peu difficile sur environ 150 à 200m à travers d’anciennes terrasses reconquises par la végétation), vous rejoindrez un sentier tracé sur la carte IGN, le prendre à droite et vous verrez sur votre droite une belle cabane de chasse avec ses meurtrières (6b). Ce sentier rejoint la piste au Mourre Pelé. Possibilité de revenir par le sentier en pointillé sur carte IGN à droite, mal dégagé, (cabanes 7 & 8) ou par la piste sur 1 km plus facile de Tamisier. A 50m sur votre droite, vous découvrirez un coin repas, (cabane+table 2+banquette) et une belle cabane de pierre sèche. Encore 100m sur la piste précédente et vous verrez à droite l’entrée d’une propriété, avec au fond le sentier qui redescend sur le Vallon de la Tapy, à gauche de la propriété, prendre l’autre sentier qui rejoint en sous bois sous la ligne électrique, la Baume de Marculy et sa Bergerie Troglodytique, c’est sans difficulté, avec un petit point d’eau, la source avec un point de vue admirable, située à 150 m au-dessus de la source captée de la baume, en cours de restauration, comme la Bergerie, par l’ANVAR et l’Association Pierre Sèche. C’est une propriété privée, que j’ai pu visiter avec P.S., ne rien prendre, ni endommager, c’est juste pour les yeux, et ça vaut vraiment plus que le coup d’œil. Cet ensemble comprend un corps d’habitation restauré, un bâtiment agricole (non restauré), servants pour des expositions ou concerts, une cabane avec des sanitaires, une cuve à vin cylindrique creusée dans le rocher, une citerne et un aiguier, avec autour des terrasses qui montrent une exploitation importante des lieux. Vous pouvez poursuivre la descente en contrebas par le sentier caladé muletier qui passe devant la source captée en cours de restauration, et rejoint Saumane par le Ru de la Combe du Haut. En descendant vous découvrirez sur votre gauche de belles terrasses, de beaux murs de pierre sèche, et presque en bas, sur la droite dans le pré, 2 belles bories. Sinon prendre le sentier qui passe au-dessus de la source et qui remonte à la Mondote. Une cabane (4) sur votre droite 75 m plus haut, puis une autre cabane+table 3 + une cabane 2 sur une zone aménagée au carrefour de la Mondote. Prendre la piste de la barrière, sur le plateau de Marculy sur environ 500m, direction SSO. Vous allez longer sur votre gauche, un long mur de pierre sèche, au bout, un sentier s’enfonce à droite dans le bois, le prendre sur 250/300m, il revient en arrière, vous y trouverez une cabane du chêne avec son enclos et son aire de battage. Retour sur le sentier, ou après 200m vous rencontrez un 1er carrefour « Les Lauses », puis un 2ème « Malaisan » avec une immense dalle de pierre, ancienne aire de battage. Accessible en charrette depuis le village, cet ouvrage aménagé sur la crête permettait d’acheminer le grain au village et servait de draille pour le passage des troupeaux. Prendre le sentier à droite qui redescend, sur la droite vers Saumane, après 50 m le quitter à gauche, pour une terrasse belvédère sur le village de Maussane. Sur cette dalle de pierre, des trous circulaires ont été entaillés, il s’agit d’un ancien atelier de meules extraites pour les moulins de Saumane. Reprendre le sentier caladé, qui rejoint le fond de la Combe du Haut au pied de Saumane. Rejoindre le village, un raccourci, 50 m après le V des 2 ruelles (une montante, l’autre descendante), prendre à droite la montée d’escaliers le long d’une maison, en haut c’est fléché bleu, vous longerez le pied d’une petite falaise surmontée d’un mur de pierre sèche bordant les jardin du Château, avant de rejoindre votre point de départ. Si vous descendez le sentier de droite, vous pouvez en 5mn gagner l’habitation troglodytique de La Pastrione, située 200m plus bas sur la gauche du sentier muletier. Il faut remonter à gauche, le talus et longer la falaise, vous ne pourrez pas la manquer.
S’il vous reste un peu de temps faites un tour dans le village et ses vieilles ruelles.
Saumane-de-Vaucluse possède un patrimoine architectural important : le château de la famille du marquis de Sade, l’église Saint-Trophime, le donjon-clocher, de nombreuses fontaines, des lavoirs, des sources, de nombreuses bories et cabanes de berger, des bergeries, des terrasses et des murets de pierre sèche, des sentiers caladés…

Il est 16h, quand je rejoins ma voiture. Un retour dans le passé…, une journée dans des lieux, ou la vie fut difficile pour nos ancêtres, et, oh ! Combien chargés d’histoire, ils nous laissent aujourd’hui, une trace gravée dans la pierre inoubliable.